APS COVID-19 : 138 MILLIARDS FCFA DE L’UE ET DE L’ALLEMAGNE EN APPUI AUX EFFORTS DU SÉNÉGAL APS ‘’SAHÉLIEN.NE.S 2040’’ : UN PROGRAMME DE L’AFD POUR ‘’UN SAHEL SOUHAITABLE’’ AIP COVID-19: Des acteurs du milieu éducatif outillés à la lutte contre la pandémie AIP Des associations féminines sensibilisées aux droits de la femme à Bondoukou AIP Des parents d’élèves du N’zi invités à prendre en main les cantines scolaires AIP Les nouveaux élèves de 6è et 2nde instruits sur les structures du Lycée municipal de Sikensi AIP Les contrôleurs budgétaires de l’Administration renforcent leurs connaissances sur le nouveau Code des marchés publics AIP 24 jeunes issus de l’immigration clandestine reçoivent des kits pour leur autonomisation AIP La Poste ivoirienne se rapproche des populations pour mieux les satisfaire AIP Kigali abrite le 18ème Sommet sur le Genre

Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique)


  17 Novembre      3        revue de presse (438),

   

Rabat, 17/11/2020 (MAP)- Nombre de sujets meublent les colonnes de la presse africaine parue mardi, notamment la réforme constitutionnelle au Kenya pour le transfert des fonctions aux comtés, l’action diplomatique éthiopienne pour informer sur la situation à Tigray, l’inauguration d’un mémorial du génocide rwandais au Canada, les accusations de corruption contre le SG du parti au pouvoir en Afrique du Sud et les éliminatoires de la CAN-Cameroun.

Au Kenya, le journal +The Star+ croit savoir que le gouvernement national envisage de déléguer davantage de fonctions aux comtés si les recommandations de l’initiative Building Bridges (BBI) sont approuvées par référendum.

Selon la publication, il est prévu de revoir la quatrième annexe de la Constitution et de convenir de nouvelles fonctions à transférer aux comtés, ajoutant que les pourparlers sont menés par le Ministère de la dévolution et le Bureau du Président en consultation avec le Conseil des gouverneurs.

Le groupe de travail BBI a recommandé une augmentation radicale des ressources des comtés – une situation qui pourrait laisser le gouvernement national surchargé et à court d’argent, rappelle le journal, en précisant que le rapport a proposé qu’au moins 35 pc des recettes nationales soient versés aux comtés contre le minimum actuel de 15 pc.

Le groupe de travail, qui était présidé par le sénateur Garissa Yusuf Haji, a déclaré dans le rapport que le gouvernement national devrait finaliser le transfert des fonctions aux comtés. Il a également recommandé l’élimination de la duplicité des fonctions entre les deux niveaux de gouvernement.

En Ethiopie, +THE ETHIOPIAN HERALD+ rapporte qu’une délégation gouvernementale de haut niveau conduite par le vice-Premier ministre éthiopien et ministre des Affaires étrangères, Demeke Mekonnen, a été dépêchée dans six pays d’Afrique de l’Est pour les informer de l’opération en cours pour restaurer l’Etat de droit au Tigray.

Le gouvernement fédéral a affirmé que l’opération « avait été menée pour traduire en justice la junte du Front de libération du peuple du Tigray (TPLF), accusé de trahison en attaquant le commandement nord de la Force de défense nationale (armée fédérale)», souligne le journal.

Le quotidien éthiopien relève que l’opération militaire au Tigray «est une affaire interne de l’Ethiopie».

De son côté, +NEW BUSINESS ETHIOPIA+ écrit qu’après la libération par l’armée fédérale de la ville d’Alamata dans l’Etat régional du Tigray au cours de ce week-end, «les milices du Front de libération du peuple du Tigray ont fui en emmenant avec eux environ 10 000 prisonniers».

Au Gabon, +l’Union+ s’intéresse au secteur touristique. Il écrit que dans le cadre de la mise en œuvre de la politique de promotion et de valorisation de la destination Gabon, impulsée par les plus hautes autorités, le ministre du Tourisme, Pascal Houangni Ambouroue, a gratifié dernièrement d’un « City Tour de Libreville » la ministre centrafricaine des Affaires étrangères, Sylvie Baipo Temon, émissaire du président Faustin Archange Touadera.

À bord d’un bus habillé aux couleurs du tourisme gabonais et escortée par des motos tricycle de promotion touristique, poursuit la publication, la délégation a parcouru les grands points historiques de la capitale gabonaise.

Côté sport, +La.libreville+ indique que ce lundi 16 novembre à Banjul, dans le groupe D des qualifications pour la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2021), le Gabon a perdu 2-1 face à la Gambie, notant que les choses pourraient ne pas en rester là. La CAF a annoncé l’ouverture d’une enquête car les Panthères ont été forcées de passer la nuit à l’aéroport de Banjul.

Et de poursuivre que peu convaincants en première période, les joueurs gabonais, fatiguées par une nuit ubuesque, ont perdu pied en deuxième mi-temps.

En Afrique du Sud, +City Press+ revient sur le débat suscité par le procès pour corruption en cours contre le Secrétaire général du Congrès national africain (ANC, au pouvoir), Ace Magashule.

Citant le chef de la présidence de l’ANC, Sibongile Besani, le journal écrit que les branches du parti avaient clairement indiqué lors de leur dernière conférence que les membres de l’ANC accusés de corruption devaient se retirer de leurs postes, notant que Magashule ne compte pas respecter cette décision.

Pour sa part, +Sowetan+ revient sur la situation épidémiologique dans le pays, notant que selon le ministre de la Santé, Zweli Mkhize, la deuxième vague n’est pas encore survenue dans le pays malgré l’augmentation récente du nombre des contaminations.

Les infections à la Covid-19 enregistrées jusqu’à présent s’élèvent à 751.024 cas, alors que le bilan des morts a atteint 20.241, a fait savoir le ministre, notant que les foyers qui commencent à se développer seront étroitement surveillés.

Au Rwanda, +RNA+ rapporte qu’un mémorial du génocide de 1994 contre les Tutsi vient d’être inauguré au Canada, dans la ville de Hamilton, soulignant qu’il s’agit d’une « grande réalisation » pour la communauté rwandaise établie au Canada.

Ce mémorial du génocide perpétré au Rwanda a été inauguré par l’ambassadeur du Rwanda au Canada et un haut fonctionnaire de la police de Hamilton lors d’une cérémonie commémorative, écrit le média.

Sur un autre registre, le quotidien +The New Times+ écrit que le Rwanda a besoin d’un total de 18.005 enseignants pour combler le manque d’enseignants certifiés pour les écoles publiques et mettre en œuvre la stratégie du ministère de l’Education concernant la décongestion des salles de classe.

Ce chiffre a été annoncé, lundi à Kigali, par le ministre de l’Éducation lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation de la stratégie gouvernementale pour l’amélioration de l’éducation, indique le journal, ajoutant que le ministre a également annoncé le recrutement de 6.405 enseignants dans le cadre de la première phase de sa stratégie.

Dans la même catégorie