APS L’AFRIQUE RISQUE D’ÊTRE LA ‘’GRANDE OUBLIÉE DES VACCINS’’, SELON L’OMS APS MAÏGA REVIENT SUR ‘’LA FORCE’’ DU SUPER DIAMONO ET RELÈVE ‘’LA FACILITÉ’’ DES JEUNES MUSICIENS APS MENDICITÉ DES ENFANTS : LA RADDHO RÉCLAME LE VOTE DE LA LOI SUR LES ‘’DAARA’’ APS DU BEAU MONDE À PRAIA POUR L’AG DE LA ZONE A DE L’UFOA À PRAIA, LA PRÉSIDENCE DE LA CAF EN LIGNE DE MIRE APS GERSON DE MELO SE RÉJOUIT DE L’INTÉRÊT SUSCITÉ PAR L’AG DE L’UFOA/A GNA Biden’s Presidency should promote global multilateralism – Antwi-Danso GNA GFD commends President Akufo-Addo on the nomination of Dr Makubu GNA Pay attention to infrastructure development in your second term-Dr Antwi-Danso tells gov’t GNA Ahafo NPP, NYA congratulate Freda Prempeh GNA 85th ECOWAS Council of Ministers meeting ends

Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique)


  30 Décembre      9        revue de presse (454),

   

Dakar, 30/12/2020 (MAP)- Nombre de sujets retiennent l’attention de la presse africaine parue mercredi, notamment la situation épidémiologique au Sénégal et en Afrique du Sud, la réforme constitutionnelle au Gabon, la coopération entre le Rwanda et le Royaume Uni et les efforts de l’Ethiopie pour maintenir la paix et la sécurité dans la Corne de l’Afrique.

Au Sénégal, la situation épidémiologique qui continue à inquiéter meuble principalement les colonnes de la presse locale.

« Pensez aux morts », titre la Une du quotidien +Enquête+ qui relaie l’alerte du président Macky Sall face à l’explosion des cas de Covid-19 et les morts.

« Il faut penser aux malades et leurs souffrances et les séquelles de cette terrible maladie », a lancé le chef de l’Etat à ceux qui nient l’existence de la Covid-19, lors de l’inauguration du nouveau service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Fann de Dakar, rapporte la publication.

« Un complexe arrimé aux standards internationaux », écrit +Le Soleil+ au sujet de ce nouveau service qui est doté de salles d’hospitalisation, de laboratoires et de salles de pression négative avec possibilité de basculement vers la pression positive pour certaines salles.

Ce dispositif prévient l’importation et l’exportation des virus, des bactéries, en somme des germes pathogènes, écrit le journal.

Sur le même registre, +L’Observateur+ souligne que la seconde vague de coronavirus fait des ravages, même si un appel au respect des mesures barrières est fait tous les jours par le ministère de la santé et de l’action sociale. « Ne faudrait-il pas aller vers des mesures plus corsées ? », s’interroge la publication.

En Afrique du Sud, +Sunday Times+ revient sur la décision du gouvernement de renforcer les restrictions visant à lutter contre la résurgence des infections à la Covid-19, notant que le ministre de la Police, Bheki Cele, a fait savoir que des discussions sont en cours pour que les membres des forces de défense nationale soient impliqués en vue de participer à l’application des nouvelles mesures.

M. Cele a noté ainsi qu’il a déjà approché la ministre de la Défense, Nosiviwe Mapisa-Nqakula, en vue de recourir à l’armée là où la police a besoin d’une assistance supplémentaire, ajoute le journal.

Les nouvelles restrictions concernent ainsi une panoplie de mesures dont notamment l’extension du couvre-feu pour couvrir la durée de 21h00 à 6h00, l’interdiction des rassemblements sociaux, l’interdiction d’accès aux parcs publics et aux plages dans les provinces les plus affectées et l’obligation de porter un masque dans les lieux publics, précise le journal.

Même son de cloche chez +Sunday Independant+ qui note que le ministre de la Santé, Zweli Mkhize, a appelé les Sud-africains à prendre la pandémie de la Covid-19 au sérieux alors que la situation devenait incontrôlable.

Le ministre a souligné qu’il était important de respecter les réglementations en vigueur en portant un masque, en se désinfectant et en se lavent les mains, ajoute le journal, signalant que les hôpitaux se remplissent beaucoup plus rapidement qu’ils ne l’étaient lors de la première vague de juin, juillet et août.

« Pour l’instant, de nombreux hôpitaux privés sont pleins. Il y a beaucoup de patients qui doivent aller dans les hôpitaux publics », écrit le quotidien en citant M. Mkhize.

 


Au Gabon, +l’Union+ s’intéressé à l’adoption définitive de la réforme constitutionnelle par le parlement. « Titrant Constitution : C’est fait », il écrit que sans surprise, le parlement réuni en congrès a adopté hier à une écrasante majorité (204 voix pour, 25 contre) le projet de révision constitutionnelle proposé par l’exécutif.

Et de préciser que vingt-six articles, dont celui relatif à la vacance de la présidence de la République, étaient concernés par cette réforme visant à combler certains vides juridiques liés à des événements ayant impacté la vie de la nation, ces deux années.

Sur un autre sujet, +Matin Equatorial+ titre « Mairie de Libreville : Eugène Mba aux commandes ». Il indique que le candidat unique du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Eugène Mba a été porté à la tête de la mairie de Libreville, au terme d’un scrutin organisé ce 29 décembre.

La publication ajoute que le nouveau maire remplace ainsi Léandre Nzue, englué dans des démêlées judiciaires.

Au Kenya, le journal « Kenyans.co » écrit que le Kenya s’est assuré « une place de choix » parmi la plupart des pays corrompus du monde, rappelant dans ce cadre que le 9 décembre, le pays a été rétrogradé de sept points sur l’indice de perception de la corruption (IPC) de Transparency International, de la position 144 en 2018 à 137 en 2019.

« Ce classement résulte d’une corruption galopante dont les affaires trainent encore devant les tribunaux et, au pire, ont suscité des chahuts politiques », souligne la publication qui cite quelques-uns des scandales qui ont secoué le pays en 2020.

En mars, lorsque la pandémie a frappé le pays, menaçant son bien-être économique, les gens ont semblé s’unir avec un objectif commun de vaincre un ennemi commun ou du moins, écrit « Kenyans.co », ajoutant que l’État a exploré des moyens pour freiner la propagation du virus Covid-19 et, heureusement, la Kenya Medical Supplies Authority (KEMSA) s’est retrouvée à gérer des fonds de plusieurs milliards d’appels d’offres.

En septembre 2020, les contribuables ont perdu 2,3 milliards de Ksh (environ 20,3 millions de dollars) à la suite du scandale sur la passation par la KEMSA de marchés et d’appels d’offres avec des entreprises obscures, faisant des offres lucratives pour la fourniture d’équipements de protection individuelle.

La publication cite aussi l’arrestation du gouverneur du comté de Migori, Okoth Obado, pour détournement présumé de fonds s’élevant à 73,4 millions de Ksh (environ 730.000 dollars).

 


Au Rwanda, le quotidien +The New Times+ rapporte que Kigali et Londres lanceront, au début de l’année prochaine, les négociations sur un accord potentiel qui devrait fixer les futures relations commerciales entre les deux pays.

Le futur accord post-Brexit entre le Royaume-Uni et le Rwanda devrait être conclu avant la fin de l’année 2021, écrit le journal qui cite une source du ministère rwandais du Commerce et de l’Industrie.

Selon la publication, le futur accord commercial devrait contribuer à hausser le niveau des échanges commerciaux et augmenter éventuellement les exportations rwandaises vers le Royaume-Uni, estimées aujourd’hui à près de 40 millions de dollars.

Sur un autre registre, +RNA+ indique que quelque 130 réfugiés et demandeurs d’asile africains coincés en Libye ont été évacués mardi vers le Rwanda dans le cadre du mécanisme de transit d’urgence établi par un protocole d’accord entre Kigali et le Haut-Commissariat de l’ONU pour les Réfugiés (HCR).

Ces réfugiés et demandeurs d’asile ont été évacués à bord d’un vol d’évacuation humanitaire organisé par le HCR, précise le média, ajoutant qu’il s’agit de la cinquième opération du genre depuis 2019.

En Ethiopie, +THE ETHIOPIAN HERALD+ revient sur les efforts consentis par Addis-Abeba pour maintenir la paix et la sécurité dans la Corne de l’Afrique, mettant en avant dans ce sens le rôle de la direction politique qui œuvre en coopération avec d’autres Etats de la région.

Le journal qui cite un géopolitique éthiopien relève également l’importance stratégique de l’Ethiopie en tant que source du Nil et aussi sa proximité avec les trois portes en l’occurrence la mer Rouge, le golfe d’Aden et Bab-El-Mandeb.

L’emplacement de l’Ethiopie revêt une importance cruciale pour le reste du monde, souligne le quotidien, notant que Addis-Abeba s’efforce de renforcer l’intégrité régionale et de maintenir la paix et la stabilité dans toute la région.

Le journal rappelle dans ce cadre les initiatives menées récemment par le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed et le président djiboutien Omar Guelleh qui ont amené les dirigeants du Kenya et de la Somalie à s’entretenir pour désamorcer les tensions entre les deux pays.

Sur un autre registre, +FANA BC+ qui s’intéresse au massacre qui a couté la vie à 207 personnes dans la zone de Metekel dans l’Etat régional de Benishangul Gumuz, rapporte que deux autres hauts fonctionnaires ont été arrêtés en lien avec ces attaques armées.

Parmi les personnes arrêtées mardi, figurent l’administrateur de la zone de Metekle et le commissaire adjoint de la police de l’Etat régional, relève le média, notant que les mis en cause sont soupçonnés d’avoir des liens avec les récentes attaques armées dans la zone.

Les autorités de l’Etat régional avaient arrêté il y a quelque jours six hauts fonctionnaires et un policier en rapport avec ce massacre, rappelle le média éthiopien.

Dans la même catégorie