ANP Permettre aux pays pauvres d’accéder aux futurs vaccins contre la Covid 19 AGP Boké-Société ; Des vivres et de matériels de construction aux populations du village Kotobolia. AGP Dubréka/Education : Les résultats de 2020 jugés satisfaisants d’après la DPE. AGP Boké-Politique: La marche du FNDC étouffée AGP Labé : lancement de la campagne électorale du RPG Arc en Ciel sous fond de tension. ANG Cooperação/Presidente do Níger realiza visita de trabalho a Bissau ANG Saúde Pública/Durão Barroso nomeado presidente da Aliança Global para as Vacinas ANG Novo ano letivo / Alunos vão as aulas aos sábados ANG EUA-Eleições/ Joe Biden diz a Trump que se cale em debate conflituoso ANG Covid-19/UE sensibiliza Governo para economia ecológica

Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique)


  3 Septembre      6        revue de presse (425),

   

Rabat, 03/09/2020 (MAP)- Nombre de sujets attirent l’attention de la presse africaine parue jeudi, tels l’évolution de la situation épidémiologique au Sénégal, les résultats du Bac au Gabon, la reprise du trafic aérien au Ghana, les différends commerciaux entre le Kenya et ses voisins, le gel de l’aide américaine destinée à l’Ethiopie et les difficultés du secteur énergétique en Afrique du Sud, outre le processus électoral pour la désignation du président de la Fédération ivoirienne de football.

Au Sénégal, les travaux du Conseil des ministres et l’évolution de la situation épidémiologique dans le pays marquent les sujets abordés par la presse locale.

« France, BAD et BID : principaux bailleurs de la phase II du TER (Train express régional) », titre le quotidien à grand tirage +Le Soleil+, informant que le président Macky sall a annoncé, mercredi, au cours du Conseil des ministres la confirmation de la participation de la France au financement de ce grand projet aux côtés de la Banque africaine de développement (BAD) et de la banque islamique de développement (BID).

Revenant sur les principales décisions prises au cours de la réunion du Conseil des ministres, les journaux de la place font état notamment des décisions relatives à la restructuration et à la rénovation des quartiers inondables et au remplacement du Directeur général de la société de transport public, Dakar dem dikk (DDD).

Au sujet de l’évolution de la situation épidémiologique, +Le Soleil+ écrit qu’après six mois de riposte contre la Covid-19, le Sénégal se rapproche des 14.000 cas positifs. Le pays présente un bilan de 13.743 cas positifs, dont 9.506 guéris, 27 décédés et 3.949 patients sous traitement, explique la publication.

Pour freiner la propagation de l’épidémie, les autorités sanitaires insistent sur les mesures de prévention collective et individuelle, ajoute le quotidien.

Au Gabon, +l’Union+ s’intéresse aux résultats du baccalauréat 2020. Il écrit sous le titre « Bac 2020 : les résultats » qu’après une légère cacophonie en matinée, les résultats du premier tour du baccalauréat 2020 sont connus depuis hier à travers les différents canaux numériques indiqués par le ministère de l’Education nationale.

Selon le média, sur 24992 candidats du bac général, 6375 l’ont obtenu d’office et 10 821 sont admissibles, notant que dans l’enseignement technique, 649 ont tiré leur épingle du jeu contre 1800 admissibles pour 4582 candidats.

Sur autre registre, +Gabon actu+ indique que le Premier ministre gabonais, Rose Christiane Ossouka Raponda, a présenté mercredi au président de la République, Ali Bongo Ondimba, les grandes articulations de sa déclaration de politique générale qui sera présentée aux honorables députés ce vendredi pour lui accorder sa confiance ou pas.

Et d’expliquer qu’au terme de l’audience, le président a profité de ce moment pour indiquer au chef du gouvernement que l’action du gouvernement doit être orientée vers la protection des populations, sur le plan sanitaire, l’économie et le social.

En Côte d’Ivoire, « Abidjan.net » rapporte que la Fédération internationale de football association (FIFA), l’instance internationale du football, a institué une commission dénommée «FIFA-CAF», ( Confédération africaine de football),pour entendre plusieurs acteurs du processus électoral devant conduire à l’élection du président de la Fédération ivoirienne de football ( FIF) dont le président de la Commission électorale de cette institution René Diby.

« Sur le fondement des documents qui nous ont été remis et des informations à notre disposition, par ailleurs, la FIFA et la CAF ont décidé d’instituer une Commission FIFA-CAF chargée d’entendre les parties suivantes individuellement», indique la FIFA dans un courrier adressé au directeur exécutif de la FIF.

Selon le courrier, cette Commission «FIFA-CAF» entendra ainsi le président de la Commission électorale, le vice-président de la Commission électorale, les autres membres de la commission, les autres membres du comité d’urgence et le secrétaire général de la FIF.

Au Ghana, +Daily Graphic+ rapporte que l’aéroport international de Kotoka (KIA) a rouvert ses portes aux vols commerciaux et internationaux de passagers, cinq mois après avoir fermé dans le cadre des restrictions de mouvement pour contenir la propagation de la pandémie de coronavirus (COVID-19) dans le pays .

Tous les passagers sont désormais tenus de passer des tests obligatoires à l’aéroport après leur arrivée dans le pays, précise le quotidien.

Son confrère, +Daily Guide+ indique que le gouvernement a relancé l’application de suivi GH COVID-19 pour aider à renforcer la lutte du gouvernement contre la pandémie de coronavirus au Ghana.

La relance de cette application est devenue nécessaire à la suite de la réouverture de l’aéroport international de Kotoka ainsi que l’assouplissement des restrictions COVD-19.

Au Kenya, le journal à grand tirage « Daily nation » braque ses projecteurs sur les différends commerciaux persistants du pays avec ses voisins qui pourraient exiger des solutions politiques.

« Deux des voisins du Kenya, la Somalie et la Tanzanie, ont récemment bloqué les entreprises commerciales des Kényans en raison de la mauvaise politique présumée de Nairobi », souligne la publication, ajoutant que la Tanzanie a annulé les droits d’atterrissage de trois autres compagnies aériennes – Kenya Airways, Fly540 et Safarilink Aviation – après que le Kenya ait insisté sur le fait que les Tanzaniens arrivant dans le pays devaient être mis en quarantaine pendant 14 jours.

Pour la Somalie, la vieille histoire de l’interdiction de la miraa est revenue la semaine dernière après le retour d’une délégation de représentants d’agriculteurs les mains vides. Ils s’étaient déplacés pour chercher une audience auprès des responsables somaliens, mais ont plutôt reçu une liste de demandes qui incluent une charge fiscale de 4 $ le kilo, ce que les agriculteurs ont rapidement accepté.

Cependant, note l’auteur de l’article, les demandes se sont détournées des ventes de miraa et les responsables somaliens ont demandé au Kenya de le traiter comme un partenaire à part entière, de cesser de violer l’espace aérien somalien et d’autoriser l’entrée en Somalie de marchandises telles que le poisson, le riz, le sucre, le miel, la viande et le lait.

Les agriculteurs ont également été invités à informer les autorités kényanes qu’ils ne seront autorisés à vendre du miraa en Somalie que si les vols en provenance de Mogadiscio ne sont pas obligés de s’arrêter à Wajir pour des contrôles de sécurité, ajoute la publication.

En Ethiopie, +ETHIOPIAN MONITOR+ revient sur la décision de l’administration américaine de geler une aide de 130 millions dollars qui était destinée à l’Ethiopie en notant que les Etats-Unis «interviennent maintenant officiellement pour soutenir l’Egypte et sanctionner l’Ethiopie à cause du différend sur le partage des eaux du Nil».

La semaine dernière, l’administration Trump a annoncé le gel d’une aide de 130 millions de dollars destinée à soutenir les efforts de défense et de lutte contre le terrorisme de l’Ethiopie, rappelle le média éthiopien.

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a signé la décision du gel de l’aide pour faire pression sur l’Ethiopie, commente le média, notant que l’ambassadeur de l’Ethiopie à Washington a officiellement demandé à l’administration américaine des explications à ce sujet.

Le média note que cette aide était destinée pour la construction de structures de sécurité, la lutte contre le terrorisme, l’éducation et la formation militaire, des programmes de lutte contre la traite des êtres humains.

De son côté, +FANA BC+ rapporte que la Banque mondiale a réaffirmé son engagement de continuer à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement éthiopien sur un programme global de financement d’environ 2,9 milliards dollars.

En Afrique du Sud, +The South African+ indique que la compagnie électrique publique, Eskom, a révélé de sombres prévisions pour le secteur énergétique sud-africain, notant que les coupures d’électricité devraient se poursuivre dans le pays pendant les 18 prochains mois.

« Tant que les travaux de réparation au sein des centrales électriques de Medupi et de Kusile n’auront pas été terminés, la flotte de génération d’électricité restera peu fiable et imprévisible avec des risques importants de délestages électriques », a indiqué la compagnie, citée par le média, notant que ces coupures de courant constituent une démarche essentielle pour protéger l’ensemble du système de production.

Même son de cloche chez +Money Web+ qui fait savoir qu’Eskom considère que l’augmentation des tarifs reste la seule option pour faire face à ses difficultés financières et à sa dette croissante.

Les responsables de la compagnie ont indiqué au parlement qu’Eskom a accumulé près de 500 milliards de rands de dettes à la fin du mois de mars, soit près de 11% de plus que l’année précédente, explique le site d’information en ligne, notant que les finances de la compagnie se sont détériorées bien que le gouvernement lui ait accordé 188 milliards de rands en subventions et en prêts au cours de la dernière décennie.

Dans la même catégorie