ANP Le Comité animations culturelles et loisirs offre un concert de remerciement GNA Ghana reports on progress of implementation of SDGs at 2019 HLPF GNA Minority Leader submits nomination forms for fifth term GNA Don’t sacrifice others in the name of media freedom, NMC urges journalists GNA NPP National Chairman hosts leadership of NPP Loyal Ladies GNA Final framework on Safe and Responsible Journalism to be ready in November ACP Les membres du FCC appelés au respect de la vision de leur autorité morale ACP L’installation des membres du bureau définitif du Sénat fixé au samedi 27 juillet ACP Un envoyé spécial du Président Félix Tshisekedi à Washington ANP Dosso : Lancement de la caravane nationale de présentation des lauréats en journalisme

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique)


  27 Juin      10        revue de presse (1279),

   

Dakar, 27/06/2019 (MAP) – La presse africaine parue jeudi s’intéresse à plusieurs sujets d’actualité, notamment la lutte anti-drogue au Sénégal, la CAN 2019 en Egypte, les relations entre le Ghana et l’Egypte et la scène politique au Burkina.

Au Sénégal, +Enquête+ écrit sous le titre « Saisie record de 238 kg de cocaïne, le coup historique de la douane », que les soldats de l’économie ont saisi, hier, 238 kg de cocaïne, ajoutant que la drogue, d’une valeur de 11,9 milliards francs CFa, était cachée parmi un lot de 24 voitures.

La drogue en provenance du port de Paranagua (Brésil) devait être acheminée à Luanda, indique le journal, citant un communiqué, soulignant que plusieurs personnes ont été mises aux arrêts dans cette affaire.

« Cette saisie fait partie des séries les plus historiques du Sénégal. Seulement, on ne peut pas divulguer la stratégie, d’autant plus l’enquête est en cours », explique le directeur régional des douanes de Dakar-Port, Babacar Mbaye.

Côté sport, les journaux s’attardent sur le match Sénégal-Algérie, prévu ce jeudi pour le compte de la deuxième journée (groupe C), de la Coupe d’Afrique des Nations de football.

« Les Lions vont-ils enfin briser la malédiction algérienne ?», s’interroge +Vox Populi+ rapportant que « battre enfin l’Algérie en phase finale de la CAN après trois confrontations sanctionnées par des revers, voilà l’objectif que poursuit le Sénégal, dans son duel de ce soir, en match comptant pour la 2è journée de la phase de groupe de la CAN 2019″.

Au Gabon, +l’Union+ indique que le Premier ministre gabonais, Julien Nkoghé Békalé, a reçu, mercredi à Libreville, le rapport portant évaluation du système national gabonais des marchés publics, notant que ce rapport conduit conjointement par les acteurs de la Commande publique et la Banque Mondiale et coordonné par l’Agence de Régulation des Marchés Publics (ARMP), pointe un nombre important de dysfonctionnements auxquels il convient de mettre un terme afin de parvenir à une meilleure rationalisation des dépenses publiques.

En politique, la publication souligne qu’une délégation des membres du secrétariat exécutif du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) conduite par son secrétaire général, Éric Dodo Bounguendza, devrait sillonner toute l’étendue du territoire gabonais à partir de ce jeudi.

Et d’estimer que cette tournée, qui se déroule plusieurs mois après la victoire du PDG aux dernières élections législatives et locales, devrait être l’occasion pour Éric Dodo Bounguendza de remercier l’ensemble de ses troupes pour avoir contribué, de fort belle manière, en octobre dernier, au succès de leur formation politique en permettant au PDG de rafler la majorité des sièges à l’Assemblée nationale et dans les conseils locaux.

Au Burkina Faso, +Sidwaya+ rapporte que depuis plus d’un mois, des cadres et pas des moindres du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, opposition) se livrent une guerre sans merci avec en toile de fond les ambitions pour l’élection présidentielle de 2020.

« Alors que dans les différents états-majors des partis, l’ordre est au resserrement des rangs et à la maturation des stratégies de campagne, c’est ce moment précis que l’ex-parti au pouvoir se livre à un spectacle désolant », indique le journal étatique.

La situation est tellement criante que le lavage du linge sale s’est non seulement fait sur la voie publique, mais aussi et surtout au tribunal, avec la suspension de la tenue du congrès extraordinaire du principal parti de l’opposition par décision de justice, rappelle le quotidien.

A cet effet, +Sidwaya+ estime que loin des multiples crises que le parti a traversées, mais « gérées » à l’interne, les maux qui gangrènent actuellement l’ancien giga parti pourraient le mener à l’implosion si les protagonistes ne se ravisent pas à temps.

Propre acteur de la destruction de ses chances de retour à Kosyam (Ndlr, Palais présidentiel) en 2020, le parti de Blaise Compaoré (ancien président déchu) facilite donc la tâche à ses rivaux, notamment le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, au pouvoir), estime l’éditorialiste de la publication.

Au Kenya, les principaux quotidiens se font l’écho jeudi de la décision rendue la veille par le Tribunal de l’environnement bloquant le projet controversé de construction d’une centrale de production électrique à charbon sur l’archipel de Lamu, un site kényan paradisiaque inscrit par l’Unesco au patrimoine mondial.

Avec ce verdict, le Tribunal national de l’Environnement a ainsi rendu « sans effet juridique » une précédente décision de justice en faveur de la construction du projet de l’entreprise Amu Power, pour un montant de deux milliards d’euros totalement financé par la Chine, soulignent les médias kényans.

Le magistrat Mohammed Balala a ordonné que soit recommencée l’étude d’impact sur l’environnement de ce qui doit devenir la première centrale au charbon d’Afrique de l’Est.

Les défenseurs de l’environnement et les communautés locales se sont farouchement opposés à ce projet tant controversé à travers l’organisation de plusieurs manifestations, rappellent les mêmes sources.
Au Ghana, +Daily Graphic+ indique que le président de la république, Nana Akufo Addk, s’est entretenu avec son homologue égyptien, Abdelfattah Al Sisi sur les moyens de renforcer les relations bilatérales.

Le chef de l’Etat ghanéen a exprimé le souhait de son pays de développer des relations bilatérales dans tous les domaines, notamment la coopération commerciale et économique, fait savoir la publication, mettant l’accent sur la profondeur des relations ente les deux pays.

Son confrère, +Ghanaian Times+ rapporte que le gouvernement s’est engagé à investir pour réaliser l’accès universel à l’électricité.

« Le gouvernement, avec le soutien de la Banque mondiale, travaille actuellement à une étude de planification de faisabilité et d’investissement, afin de définir une feuille de route stratégique et déterminer les ressources nécessaires pour réaliser l’accès universel », a affirmé le premier ministre ghanéen, Yaw Osafo-Marfo, cité par le quotidien.

Au Rwanda, les quotidiens locaux consacrent leurs gros titres de jeudi à la participation du président rwandais, Paul Kagame, à la cérémonie officielle de commémoration de l’anniversaire de l’indépendance de Madagascar, qui s’est déroulée au Stade de Mahamasina d’Antananarivo.

« Le chef d’Etat rwandais a été l’invité d’honneur du président malgache Andry Rajoelina lors de la 59è commémoration de l’indépendance de Madagascar », écrit à ce sujet le quotidien +The New Times+, soulignant que la participation du président rwandais s’inscrit dans le cadre des excellentes relations liant Kigali et Antananarivo.

En marge de sa participation à la fête nationale de Madagascar, le président Kagame a eu des entretiens bilatéraux avec son homologue malgache, axés sur les perspectives de la coopération bilatérale, indique le journal anglophone.

En économie, +RNA+ écrit que le gouvernement rwandais et le Fonds international de développement agricole (FIDA) viennent de signer un mémorandum d’entente pour l’implémentation de la première phase du Projet d’irrigation et de gestion intégrée des bassins versants de la province de l’Est (KIIWP1), une initiative dont le coût global est estimé à environ 25 millions de dollars US.

Citant un communiqué du FIDA, le média indique que le projet « vise à augmenter la résilience des zones agricoles face à la sécheresse, grâce à la réhabilitation et protection des bassins versants, le développement de l’irrigation et l’installation d’institutions efficaces de gestion des infrastructures ».

Selon la publication électronique, KIIWP1 devrait appuyer 11.250 exploitants agricoles et bénéficier à 21.000 personnes à travers la construction de 35 citernes et forages et l’irrigation de 2.275 hectares situés dans 8 zones arides localisées dans la province de l’Est.

Au Mali+l’essor+ indique qu’ à l’invitation de Amadou Gon Coulibaly, Premier ministre de Cote d’Ivoire, le Premier ministre malien,Boubou CISSE, effectue du 26 au 28 juin, une visite d’amitié et de travail en Côte d’Ivoire.

Et d’ajouter que la visite a pour objectif de renforcer et de consolider les relations d’amitié fraternelle et de fructueuse coopération entre les deux pays amis et frères.

Au cours de son séjour, le Premier ministre aura des entretiens bilatéraux avec son homologue ivoirien. M, Cissé sera également reçu en audience par Alassane Dramane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire.

Son confrère +L’indépendant+ rapporte que neuf personnes ont trouvé la mort mercredi suite au chavirement d’une pirogue avec 17 passagers à bord à Baramandougou dans la région de Ségou à 240 km de la capitale malienne Bamako.

« Le drame a eu lieu ce mercredi aux environs de 06h30. Ce triste accident a causé la mort de 9 personnes. Les autres passagers ont pu être secourus », a déploré dans un communiqué le ministère malien des Transports et de la Mobilité Urbaine.

A cette occasion, le département rappelle aux usagers des cours d’eaux, les consignes de sécurité dont « le respect de la charge utile de l’embarcation par la pesée des marchandises avant embarcation, l’établissement de la liste nominative des passagers avant et après embarcation, la prise en compte des informations météorologiques à chaque départ, l’éclairage à bord, et les gilets de sauvetage dans chaque embarcation », note le journal.

Dans la même catégorie