APS THIÉNABA : DES ’’ÉTUDES SONT EN COURS’’ POUR L’ÉLECTRIFICATION DU VILLAGE DE THIOTY (DG SENELEC) AIP Communiqué du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique « Point de la situation de la COVID-19 au 23/10/2020 » AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : L’UE appelle les acteurs politiques ivoiriens à accélérer le dialogue MAP Guinée/présidentielle : 5 morts dans des violences post-électorales AGP Gabon: Reprise progressive des activités de la Société des bois de Lastourville ANP Niger : Les nouveaux membres du Comité Scientifique du CNRA se présentent au Premier Ministre ANP DIFFA : Cérémonie de présentation de semences améliorées produites par l’ONG WHH AGP Gabon : Evolution de la crise sanitaire, Task force et actualité international au menu du point de presse du Porte-parole de la Présidence APS DEUX PIROGUES DE MIGRANTS CLANDESTINS INTERCEPTÉES CE VENDREDI, AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le CEECI et plusieurs organisations estudiantines rendent hommage à Alassane Ouattara à l’UAO de Bouaké

Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique)


  24 Septembre      5        revue de presse (428),

   

Dakar, 24/09/2020 (MAP) – La gestion des inondations au Sénégal, la coopération entre les pays du Commonwealt et la violences contre les femmes en Afrique du Sud sont les principaux sujets qui retiennent l’attention de la presse africaine parue vendredi.

Au Sénégal, le plan de relance de l’économie et la gestion des effets des inondations marquent, aux côtés d’autres questions politiques et économiques, l’actualité abordée par la presse locale.

« Plan de relance de l’économie : mardi 29 septembre, se tiendra un Conseil présidentiel », informe la Une du quotidien à grand tirage +Le Soleil+, notant que la tenue de ce Conseil a été annoncée par le président Macky Sall, mercredi, lors du Conseil des ministres.

Revenant sur les impacts économiques et sociaux de la pandémie de la Covid-19 et de l’amélioration soutenue du climat des affaires au Sénégal, le chef de l’Etat a réitéré au gouvernement ses directives relatives à la préservation des emplois dans les entreprises, au maintien durable des mesures de promotion des investissements et de soutien au développement du secteur privé national, souligne la publication.

Le président de la république a également signalé l’urgence d’intensifier la mécanisation de l’agriculture par ka poursuite de la mise à disposition de financements et de subventions adaptée pour l’acquisition de tracteurs et de matériels agricoles accessibles et performants, écrit le quotidien +Tribune+ à ce sujet.

Au sujet de la gestion des effets des dernières inondations, +Le Soleil+ fait état de « résultats encourageants » dans la banlieue dakaroise, deux semaines après le démarrage des opérations de pompage des eaux.

Au Rwanda, le quotidien +The New Times+ rapporte que la prochaine réunion des chefs de gouvernement des pays du Commonwealth (CHOGM), initialement prévue en juin à Kigali et reportée en raison de la pandémie de coronavirus, se tiendra en juin 2021 dans la capitale rwandaise.

La nouvelle date a été annoncée mercredi par le président rwandais, Paul Kagame, et le secrétariat du Commonwealth, indique le journal, précisant que cette réunion se penchera sur la riposte post-Covid et les défis mondiaux liés notamment au changement climatique, au commerce au développement durable.

Cette rencontre « sera une occasion exceptionnelle pour délibérer ensemble sur les énormes défis et opportunités technologiques, écologiques et économiques auxquels le Commonwealth, en particulier nos jeunes, sont confrontés, et qui sont d’autant plus pressants en raison de la pandémie de Covid-19 », a commenté le président rwandais, cité par la publication.

Sur un autre journal, le quotidien indique que la compagnie aérienne RwandAir reprendra ses vols vers Londres et Bruxelles le 3 octobre après plus de 6 mois de suspension en raison de la pandémie de coronavirus.

Citant un tweet du transporteur national, le média ajoute que la compagnie effectuera deux vols par semaine vers les deux destinations européennes.

Au Kenya, le journal « The Standard » rapporte jeudi que le ministre de la Santé, Mutahi Kagwe, a assuré que son département et celui de l’Éducation travaillent ensemble pour garantir le respect de protocoles stricts avant la réouverture des écoles.

Lors d’un exposé mercredi sur le statut de Covid-19, Kagwe a déclaré que la première phase de la réouverture donnera aux apprenants le temps de s’acclimater aux protocoles de santé dans les écoles avant que l’apprentissage ne commence officiellement.

«S’il y a des défis auxquels nous allons faire face, faisons-y face à ce stade», a-t-il déclaré.

Les propositions faites au ministre de l’éducation, George Magoha, par le Comité de réponse de l’éducation sur Covid-19 suggèrent que les écoles devraient rouvrir par étapes avec les apprenants attendus dans les établissements entre le 5 et le 19 octobre, souligne la publication, ajoutant que ces phases visent à faire en sorte que les écoles apprennent à gérer les élèves tout en mettant en œuvre les protocoles Covid-19.

En Afrique du Sud, +HeraldLive+ s’arrête sur la décision du gouvernement d’ouvrir les frontières à partir du 1er octobre, notant que le ministre des Transports, Fikile Mbalula, a fait savoir qu’une « approche différenciée » sera adoptée pour déterminer les pays dont les citoyens seront autorisés à se rendre en Afrique du Sud et que les Sud-Africains peuvent visiter.

Durant la prochaine phase, le gouvernement renforcera les mesures de prévention pour les voyages internationaux afin d’éviter une possible résurgence des infections à la Covid-19 pendant la saison des vacances, a indiqué Mbalula, notant que les voyages dans des pays à haut risque seraient envisagés à un stade ultérieur, sur la base du nombre des infections au coronavirus.

+Indepentent Online+ revient sur le problème de la violence à l’égard des femmes qui a pris récemment une ampleur considérable dans le pays. Citant le ministre sud-africain de la police, Bheki Cele, le portail écrit qu’il s’agit d’un « fléau sociétal qui doit être contenu à tout prix», soulignant que ces crimes constituent une priorité pour les services de police sud-africains.

Cependant, ajoute le site électronique d’informations, pour la militante des droits des femmes, Lucinda Evans, l’engagement des forces de police reste lettre morte alors que les cas de femicides continent d’augmenter dans le pays.

Dans la même catégorie