MAP Burkina : 460 millions $ de la BM pour des projets de développement MAP CEDEAO : le prix du test PCR harmonisé à 50 $ APS DIARRY SOW, RETROUVÉE ‘’SAINE ET SAUVE, PRÉSENTEMENT EN COMPAGNIE DE SON PARRAIN’’ GNA Restrict numbers at Rawlings’ funeral- GMA GNA Emergency Operation COVID-19 Centres in three regions to be strengthened MAP Le Fonds ACP de l’UE finance 2 projets de l’AUF pour renforcer la R&I en Afrique subsaharienne MAP Côte d’Ivoire : hommage national aux 4 casques bleus tués au Mali GNA Rawlings lies in state at the Accra International Conference Centre. GNA Institute memorial lectures to honour former President Rawlings-Torgbiga Fugah GNA Government to procure 100 more ambulances for NAS

Revue de presse quotidienne internationale africaine (RPQI – Afrique)


  7 Janvier      9        revue de presse (454),

   

Dakar, 07/01/2021 (MAP)- La presse africaine parue ce jeudi, aborde divers sujets d’actualités dont l’application de l’état d’urgence et du couvre-feu partiel au Sénégal, le risque de propagation du coronavirus dans les internats au Kenya, et l’appel à des mesures plus strictes pour lutter contre la Covid-19 en Afrique du Sud.

Au Sénégal, les journaux de la place consacrent leurs colonnes principalement à l’état d’urgence assorti de couvre-feu dans les régions de Dakar et Thiès, entré en vigueur mercredi dans le cadre de la lutte contre la propagation de la Covid-19.

« Macky Sall pour une application rigoureuse de l’état d’urgence », titre +Le Soleil+ relayant les instructions du chef de l’Etat lors du Conseil des ministres appelant notamment à bannir tout rassemblement inapproprié au sein des ministères et structures publiques.

Sur le même sujet, +Libération+ revient sur la modification de la Loi relative à l’état d’urgence et à l’état de siège, notant que selon le document, « Macky Sall prend tous les pouvoirs ».

Sans proclamer l’état d’urgence, le président peut décréter directement un couvre-feu ou restreindre les déplacements pour une durée d’un mois renouvelable une fois, relève notamment la publication, soulignant que ces pouvoirs peuvent, sur délégation, être exercés par le ministre de l’intérieur, tout ministre dont l’intervention est nécessaire, les gouverneurs et préfets.

La presse locale aborde, par ailleurs, les scènes de rébellion enregistrées, au premier jour de couvre-feu, dans certaines rues et quartiers de la capitale Dakar, dont Médina, Grand Yoff, Pikine et Guédiawaye.

En Côte d’Ivoire, « Le Patriote » rapporte que le gouvernement ivoirien envisage une campagne de vaccination contre la Covid-19 dès le 15 février 2021 avec 200.000 doses et visant notamment une cible de 100.000 personnes vulnérables, citant son porte-parole, Sidi Touré qui s’adressait à la presse après un Conseil des ministres.

« Le Conseil a instruit le ministre de la Santé, de l’Hygiène publique ainsi que l’ensemble des ministres concernés à l’effet de prendre toutes les mesures idoines en vue d’acquérir dans un premier temps 200 000 doses de vaccins », a dit M. Sidi Touré, cité par la publication.

Sur un autre registre, « Soir Info » fait savoir que le Conseil des ministres en Côte d’Ivoire se tiendra désormais de façon bimensuelle.

Ce « réaménagement du travail gouvernemental », sollicité par le Premier ministre, Hamed Bakayoko, a été « agréé par le président de la République », ajoute le quotidien.

Au Kenya, le journal « Daily Nation » écrit jeudi que les parents d’élèves, les chefs d’établissement et les syndicats de l’éducation ont exprimé leurs craintes d’une éventuelle explosion de Covid-19 dans les internats après leur réouverture lundi sans la prise de mesures préventives pour protéger les enfants contre les infections.

« Des milliers d’élèves de tout le pays ont convergé cette semaine vers les internats, suscitant l’inquiétude quant à une possible transmission du virus entre les pays. Certaines écoles ont inscrit plus de 2.000 enfants », note la publication.

Les écoles ne respectent pas les directives du ministère de l’Éducation en matière de santé et de sécurité, le défaut le plus flagrant étant la distance sociale dans les dortoirs.

« D’après ce qui a été rapporté dans les écoles par les enseignants, les parents et les médias, les établissements d’enseignement sont des centres potentiels d’infection à la Covid-19 », a déclaré le secrétaire général du Syndicat national des enseignants du Kenya (Knut), Wilson Sossion, cité par le journal.

En Ethiopie, +THE ETHIOPIAN HERALD+ rapporte que les membres du côté éthiopien de la commission frontalière commune entre l’Ethiopie et le Soudan ont accusé Khartoum d’avoir violé l’accord signé en 1972 entre les deux pays concernant les questions frontalières.

L’ambassadeur Ibrahim Idris, membre de la Commission, a affirmé que le Soudan a violé l’accord de 1972 qui prévoit une solution à l’amiable aux problèmes frontaliers, relève le journal, ajoutant que le gouvernement soudanais a été appelé par la partie éthiopienne à respecter cet accord et à trouver une solution à ce problème par le dialogue.

L’accord de 1972 stipule le règlement des différends frontaliers par le dialogue et le respect de la réalité sur le terrain jusqu’à ce qu’un accord définitif soit trouvé, souligne le journal.

Sur un autre registre, +FANA BC+ s’intéresse à la célébration ce jeudi de Noël en Ethiopie ou «Genna» en focalisant sur le message de vœux du Premier ministre Abiy Ahmed.

Au Rwanda, le quotidien +The New Times+ écrit que le nombre de personnes interpellées pour violation du couvre-feu nocturne sur l’ensemble du territoire est en baisse depuis l’adoption, lundi dernier, de nouvelles mesures de prévention contre la Covid-19.

La fermeture des activités commerciales dès 18H et l’interdiction des déplacements entre districts ont favorisé une diminution des cas de violation du couvre-feu, note le journal qui cite le porte-parole de la police nationale rwandaise, John Bosco Kabera.

Depuis le début de la semaine, le nombre des personnes arrêtées pour non-respect du couvre-feu a diminué de p

Dans la même catégorie