GNA US Embassy reinforces commitment to Sustainable Development in Northern Region NAN Envoy calls for stringent measures against discrimination, violence against women APS VERS UNE NOUVELLE LOI SUR LA PROTECTION DES CONSOMMATEURS, SELON UN OFFICIEL APS PLUS DE 84 900 TONNES D’ARACHIDES COLLECTÉES À KAFFRINE (DRDR) APS L’AIBD OBTIENT UNE CERTIFICATION POUR SA GESTION DES ÉMISSIONS DE CO2 GNA Ghana: Minister reiterates need for Ghanaians to learn to speak French APS LES ÉDITIONS ‘’RUISSEAUX D’AFRIQUE’’ DU BÉNIN LAURÉATES DU PRIX ‘’AFRILIVRES’’ 2018 APS LE SÉLECTIONNEUR DES LIONNES PROLONGÉ AVEC DE NOUVELLES ATTRIBUTIONS (FÉDÉRATION) GNA Ghana: UW Deputy Minister woes investors into agricultural sector APS LE GUINÉEN NABY KEITA LOUE LES QUALITÉS HUMAINES DE SADIO MANÉ

Rideau sur les travaux de la 21eme session extraordinaire de CIP-UEMOA a Lomé


  25 Avril      41        Leadership Africain (797), Politique (22204),

   

Lomé, 25 avr 2016 -(ATOP) – Les parlementaires, membres du Comité Interparlementaires de l’Union Economique Monétaire Ouest Africain (CIP-UEMOA) ont clos le vendredi 22 avril à Lomé, leur 21ème session extraordinaire consacrée à la réflexion sur la rationalisation des organes de l’UEMOA et le fonctionnement de CIP.

Cette session a permis aux participants de mener des réflexions sur les réformes institutionnelles afin d’améliorer le fonctionnement du Comité interparlementaire dans le processus d’intégration régionale prôné par l’UEMOA.
A l’issu des travaux, les membres des huit pays de l’UEMOA ont dressé le bilan du CIP depuis sa création à ce jour, discuté de son fonctionnement, des activités menées et leurs impacts sur les processus d’intégration régionale. Il ressort des échanges que depuis son installation en mars 1998, le Comité interparlementaire a rempli sa mission en contribuant par le dialogue et le débat aux efforts d’intégration de l’Union dans les domaines de la consolidation de la démocratie représentative, la prévention et la gestion des conflits et la supervision des élections dans les Etats membres.
Selon le président du Comité interparlementaire, Lancina Dosso, la réflexion sur la rationalisation des organes de l’UEMOA a été une occasion pour les députés du CIP- UEMOA de faire une introspection et d’adopter la démarche qui vise à mener des plaidoyers en vue du maintien de l’organe parlementaire au sein de l’Union. Il a salué la franchise et le sens de dialogue qui ont prévalu au cours des travaux et démontré l’importance que les membres ont accordée au débat démocratique en tenant compte des aspirations des populations dans les réformes de l’UEMOA.
Le CIP-UEMOA conduit par son président, Lancina Dosso s’est ensuite entretenu avec le président de l’Assemblée nationale Dama Dramani pour échanger avec lui sur les conclusions de la 21ème session extraordinaire.
Le président Lancina Dosso a confié qu’il est allé rendre une visite de courtoisie et s’enquérir des expériences du chef de parlement, en tant qu’ancien président de parlement CIP-UEMOA. Il a ajouté que le CIP crée en 1998, joue le rôle de parlement de l’UEMOA. Il compte 40 membres dont cinq par Etats membres.
ATOP /YM/TM

Dans la même catégorie