AIB Burkina : Le nouveau Premier ministre sollicite l’accompagnement de ses concitoyens AIB Burkina : Les ânes rongés par «la Gourme», la vigilance sollicitée AIB Burkina : L’opposition politique dénonce ”le manque de leadership” du président Kaboré GNA Aremeyaw Anas honoured at the first AIPS Sports Media Awards GNA « Put restructuring of grassroot football top on your agenda » – Camarat tells NC GNA Kwame Bonsu was properly registered by Kotoko – Management GNA « Upper West should make the best out of the Youth and Sports centre »- Sports Minister LINA Rep. Goshua Notes Education, Roads As Top Priorities For 2019 LINA Labor Ministry To Scrutinize, Improve Labor Laws LINA LINA Holds First In-Service Training For Staff

SAFRA 2016 : la problématique de l’emploi des jeunes au cœur des préoccupations du Comité scientifique à Gabou


  28 Décembre      24        Science (527),

   

Conakry, 28 déc (AGP)- Le Comité scientifique de la 27ème édition de la Semaine de l’Amitié et de la Fraternité (SAFRA) a conféré, lundi, 26 décembre 2016, dans la Région de Gabou, avec les réseaux des gouverneurs et des maires de Boké, Kayes, Sélibaby, Bassé, Tambacounda et Gabou, rapporte l’envoyé spécial de l’AGP à cette manifestation sous-régionale organisée en Guinée Bissau.

Au menu des discussions, «l’historique de la SAFRA, son évolution et ses contributions pour la paix, la coopération transfrontalière et ses ambitions pour l’intégration sous-régionale».

A la cérémonie, le chef de la délégation guinéenne, directeur de Cabinet du Gouvernorat de la Région Administrative (RA) de Boké, El hadj Baba Dramé a lancé un appel à l’union et à l’unité des peuples, pour assurer l’invincibilité face à la division des populations.

Ainsi, dira M. Dramé : «Le train de la SAFRA pourra continuer son chemin glorieux. Ceci, dans la reconstruction du bon voisinage, de l’amitié et de la fraternité, qui doivent être préservées dans la paix, la solidarité agissante et la confiance mutuelle entre les peuples de notre continent.

Ayons toujours à l’idée que nous sommes faits de la même terre, nous avons bu l’eau de la même rivière, nous sommes réchauffés par les rayons du même soleil et nous avons connu la splendeur de la civilisation d’une même nation, qui a été morcelée par la force brutale des colonisateurs».

Abordant le sous-thème lié à «la problématique de l’emploi des jeunes dans l’espace SAFRA, quelle coopération entre les villes membres», le représentant du gouverneur de la RA de Boké a invité ses paires, de procéder à un diagnostic systématique et une analyse profonde du sous-emploi des jeunes, en procédant à des échanges d’expériences et de stratégies.

Sachant que le contexte actuel semble marqué par un sérieux problème du chômage des jeunes exposés à des situations dramatiques, d’aucuns estiment qu’«il faut octroyer à la SAFRA, organisation apolitique, des terres agricoles qu’il faille mettre en valeur pour résoudre la question du sous-emploi dans l’espace SAFRA …».

Pour d’autres, «il faut impliquer dans la danse, les chefs d’Etats, les gouverneurs et maires des pays membres. Aussi, il faut investir dans la construction d’un centre commercial d’échanges et de services composés d’espace cyber, de salles de conférences accueillant 300 personnes, d’un centre d’accueil et d’hébergement, des équipements et terrassements (voiries et réseaux divers)».
A noter, que l’étude de faisabilité du projet, réalisée en juillet 2016, est estimé à 1 milliard 429 millions 890 mille 181 FCFA. Son financement n’est pas encore obtenu, d’après le Comité scientifique de la SAFRA qui, projette-t-on, doit être institutionnalisé.

MMC/KS/ST

Dans la même catégorie