AIP Pierre Laporte et Babacar Cissé font leurs adieux à la Côte d’Ivoire AIP Can 2019 : La Côte d’Ivoire bat l’Afrique du sud (1-0) AIP Le volume des interventions de la BM en Côte d’Ivoire est passé de 600 millions US à plus de deux milliards US en 2019 (Premier ministre) AIP Côte d’Ivoire/ Un protocole d’accord portant sur la construction de 3000 logements sociaux signé à Marrakech ABP L’Ong Direct Aids donne de l’eau potable aux populations de Boukoumbé ABP Le maire Eric Pontikamou offre à sa population tous les matchs de la CAN sur écran géant ATOP L’ONG AIMES-AFRIQUE PRESENTE LE BILAN DE SA CAMPAGNE DANS LES CINQ REGIONS AUX DIPLOMATES ET MEDIAS A ANEHO ATOP PROMOTION DE LA JEUNE FILLE : PLAN INTERNATIONAL TOGO A LANCE SA CAMPAGNE « AUX FILLES, l’EGALITE » A TRAVERS UNE CARAVANE ATOP CULTURE/CINEMA : SORTIE DE L’AVANT-PREMIERE DE LA SERIE TELEVISEE « CERCLE D’ESPOIR » ATOP FIN DES TRAVAUX DE LA REUNION DES PAYS MEMBRES DE L’AGPAOC 

SAINT-LOUIS : L’ŒUVRE DE SERIGNE MADIOR CISSÉ REVISITÉE PAR LE DAHIRA « MOUTAHABBINA FI LAHI »


  12 Mai      28        Livres (302),

   

Saint-Louis, 11 mai (APS) – Les membres du dahira « Moutahabbina Fi Lahi », dirigé par l’imam de la mosquée « Ihsaane » de Saint-Louis, Serigne Mouhammedou Abdoulaye Cissé, ont célébré samedi le centenaire de la naissance de Serigne Madior Cissé, un érudit et grand mouqaddam de la tidjania au Sénégal, une manière de vivifier ses œuvres, a constaté l’APS. S’exprimant en présence d’autorités religieuses et administratives de Saint-Louis, l’imam Abdallah Cissé, guide moral et spirituel de la dahira « Moutahabbina Fi Lahi », est revenu sur le sens de cette commémoration.

Selon lui, la tenue de cette cérémonie pendant le ramadan, « vise à magnifier et vivifier l’œuvre et l’apport de Serigne Madior Cissé, un discipline de Seydi Babacar Sy, dans l’éducation et l’orientation islamique des populations sur les enseignements du Coran et les bonne pratiques religieuses ». De son vivant, Serigne Madior Cissé a contribué à perpétuer l’œuvre d’El Hadj Sy, un des propagateurs de la tidjanya au Sénégal, « sur la voie tracée par le prophète Mohamed (PSL) », afin de conduire « les fidèles musulmans sur la droiture, la tolérance, la solidarité, mais surtout la foi inébranlable en Dieu ».

L’imam Abdallah Cissé a appelé ses coreligionnaires à s’armer davantage de foi et à cultiver la bienveillance en ce mois sacré pour les musulmans, à l’occasion duquel « l’homme ne voit que Dieu, dans ses moments de prière ». Le guide religieux a ensuite rappelé le rôle des marabouts dans la société, consistant à « les éduquer, les former et leur donner le message universel du prophète, à l’image des vénérés guides des différents tarikhas du Sénégal, qui ont su tracer la voie ». Selon lui, Serigne Madior Cissé, qui a fondé la mosquée « Ihsaane » de Saint-Louis, a laissé en héritage à la communauté musulmane « un legs qui permet aux musulmans de communier ensemble dans la ferveur religieuse (…), afin de mériter la récompense de Dieu ».

Dans la même catégorie