GNA USA, Saudi Arabia, Kuwait, Russia refuse to « welcome » Climate report GNA Ghana’s COP24 delegates engage in negotiations on adaption and mitigation GNA Earth tremor confirmed in parts of Accra MAP Affaire d’enlèvement d’une humanitaire italienne au Kenya: Un officier de la police judiciaire et un haut responsable du KWS parmi les suspects MAP Nigeria: deux soldats tués dans l’attaque d’une base militaire dans le nord du pays MAP Sénégal : le Programme triennal d’investissements mobilise près de 10 milliards euros ACP Le professeur Mwilanya présente les salutations du Chef de l’Etat à la population du Sud-Kivu ACP Le ministre de la Communication et des médias appelle la population de Lodja au patriotisme ACP Début de déploiement des observateurs électoraux de la SADC en RDC GNA 61 year old American wins Women’s 5K Run

Saint-Louis : Une filière agriculture lancée au lycée technique André Peytavin


  16 Novembre      6        Agriculture (2623), Education (5699),

   

Dakar, 16 nov (APS) – Le lycée technique André Peytavin de Saint-Louis va désormais dispenser des formations tournées vers l’agriculture, grâce au lancement ce jeudi d’une filière dédiée au secteur.

 »Développement du capital humain dans le secteur de l’agriculture : enjeux et défis » est le thème choisi pour donner le coup d’envoi de cette nouvelle filière.

Le développement du capital humain dans le secteur de l’agriculture permet  »d’augmenter l’employabilité des jeunes, d’améliorer l’offre de formation professionnelle et technique […] », a déclaré le secrétaire général du ministère de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, Moustapha Thioune.

Il a salué le lancement de la filière agriculture à travers quatre programmes : BTS maintenance des machines agricoles, BTS de production des équipement agricoles, BTS de conduite et gestion d’exploitations agricoles et certificat de spécialité de conduite et d’utilisation des machines agricoles.

Il s’agit de  »contribuer à l’objectif de faire de la région de Saint-Louis, le grenier du Sénégal », a-t-il souligné.

Diouma Gningue, coordonnatrice du projet Essor du secteur privé par l’éducation pour l’emploi (ESP/EPE) a précisé que ce projet est financé par l’Etat du Sénégal et la coopération canadienne, pour un montant de 15 milliards de francs CFA.

Il vise à appuyer 14 établissements techniques au Sénégal, afin d’être en phase avec les reformes de la formation professionnelle, pour des  »ressources humaines biens formées et qualifiées », a-t-elle ajouté.

Dans la même catégorie