APS KOUNGHEUL : DES TECHNICIENS FORMÉS SUR LES BONNES PRATIQUES D’ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE APS DBF : LES TRAVAILLEURS RÉCLAMENT LA RELANCE DU TRAIN DANS « LES PLUS BREFS DELAIS » APS PLAIDOYER POUR UNE NÉGOCIATION COLLECTIVE DYNAMIQUE APS MOUSTAPHA DIOP VANTE LE RÔLE DE L’AGROPOLE DANS LE DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES APS LES PARLEMENTAIRES APPELÉS À FAIRE LE PLAIDOYER EN FAVEUR DU PEV APS SAINT-LOUIS : PLAIDOYER POUR UNE COHABITATION « PLUS HARMONIEUSE ENTRE FLEUVES ET SOCIÉTÉS » APS TIVAOUANE : LA PREMIÈRE PIERRE DU FUTUR SIÈGE DE LA CROIX-ROUGE POSÉE APS DES COMMISSAIRES DE LA ZONE CENTRE FORMÉS À KAOLACK APS COMPÉTITIONS OLYMPIQUES : LES SÉNÉGALAIS VEULENT REVENIR APRÈS 20 ANS D’ABSENCE APS DAKAR ET NOUAKCHOTT SIGNENT PLUSIEURS ACCORDS DE COOPÉRATION

Saint-Louis : Une filière agriculture lancée au lycée technique André Peytavin


  16 Novembre      30        Agriculture (982), Education (2245),

   

Dakar, 16 nov (APS) – Le lycée technique André Peytavin de Saint-Louis va désormais dispenser des formations tournées vers l’agriculture, grâce au lancement ce jeudi d’une filière dédiée au secteur.

 »Développement du capital humain dans le secteur de l’agriculture : enjeux et défis » est le thème choisi pour donner le coup d’envoi de cette nouvelle filière.

Le développement du capital humain dans le secteur de l’agriculture permet  »d’augmenter l’employabilité des jeunes, d’améliorer l’offre de formation professionnelle et technique […] », a déclaré le secrétaire général du ministère de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, Moustapha Thioune.

Il a salué le lancement de la filière agriculture à travers quatre programmes : BTS maintenance des machines agricoles, BTS de production des équipement agricoles, BTS de conduite et gestion d’exploitations agricoles et certificat de spécialité de conduite et d’utilisation des machines agricoles.

Il s’agit de  »contribuer à l’objectif de faire de la région de Saint-Louis, le grenier du Sénégal », a-t-il souligné.

Diouma Gningue, coordonnatrice du projet Essor du secteur privé par l’éducation pour l’emploi (ESP/EPE) a précisé que ce projet est financé par l’Etat du Sénégal et la coopération canadienne, pour un montant de 15 milliards de francs CFA.

Il vise à appuyer 14 établissements techniques au Sénégal, afin d’être en phase avec les reformes de la formation professionnelle, pour des  »ressources humaines biens formées et qualifiées », a-t-elle ajouté.

Dans la même catégorie