APS JOSEPH KOTO SE VERRAIT PLUS À LA TÊTE D’UNE ÉQUIPE NATIONALE QUE D’UN CLUB APS COVID-19 : DAKAR ET THIÈS RESTENT SOUS COUVRE-FEU POUR HUIT JOURS SUPPLÉMENTAIRES APS RÉFRACTAIRE AU TRAFIC D’INFLUENCE, MARÈME FAYE SALL POUR DES SOLLICITATIONS DIRECTES APS JOSEPH KOTO : ‘’C’EST DIFFICILE DE SUIVRE LE CHAN SANS LE SÉNÉGAL’’ APS LA MAIRIE DE DIAMNIADIO ADOPTE UN BUDGET ANNUEL DE PRÈS DE 3,4 MILLIARDS DE FRANCS CFA APS DES SCIENTIFIQUES SE PENCHENT SUR LA FIABILITÉ DES VACCINS CONTRE LE COVID-19 APS DES SÉNÉGALAIS DE PROVINCES CATALANES RÉCLAMENT UN CONSULAT DE PROXIMITÉ APS ABDOULAYE DIOP : « CHEIKH NGAÏDO BÂ ÉTAIT REMARQUABLE PAR SON ÉLÉGANCE SUR TOUS LES PLANS » APS GRAINES D’ARACHIDE : PLUS DE 46.000 TONNES COLLECTÉES, SELON MODOU DIAGNE FADA AIP COVID-19: Des cas graves en réanimation et sous assistance respiratoire (Ministère)

SALY : CLÔTURE D’UN ATELIER SUR LE FINANCEMENT ET L’ASSURANCE DES RISQUES CLIMATIQUES ET DES CATASTROPHES


  9 Décembre      17        Environnement/Eaux/Forêts (2394),

   

Saly-Portudal (Mbour), 9 déc (APS) – L’atelier national sur le financement et l’assurance des risques climatiques et des catastrophes a pris fin mercredi, à Saly-Portudal (Mbour, ouest), au terme de deux jours de travaux, a constaté l’APS.
La rencontre a été organisée par l’ONG internationale Enda énergie et ses partenaires qui travaillent au renforcement du partenariat multi-acteurs sur les questions de finance et d’assurance et les questions liées aux risques climatiques et aux catastrophes, a déclaré le coordonnateur des programmes de cette ONG.
Cet atelier s’inscrit dans le cadre du Projet partenariat multi-acteurs (PMA) sur le financement et l’assurance des risques climatiques et de catastrophes (FARCC), financé par le gouvernement allemand.
’’Cette activité vise, surtout, la mise en place d’un cadre de dialogue qui puisse permettre une synergie d’actions, une meilleure implication et un meilleur engagement sur ces aspects concernant les assurances, notamment l’assurance indicielle’’, a expliqué Emmanuel Seck, coordonnateur des programmes à Enda énergie.
‘’Nous voulons voir comment mieux harmoniser nos initiatives, notamment en ce qui concerne les financements climatiques qui sont beaucoup plus orientés sur les questions d’adaptation mais pas suffisamment sur les questions de risque en parlant de prévention’’, a-t-il ajouté.
Abdou Sané, conseiller technique du directeur de l’environnement et des établissements classés au ministère de l’Environnement et du Développement durable, a réitéré son invite à l’endroit des autres organisations, leur demandant de s’inspirer du ’’sens de l’initiative’’ d’Enda énergie.
‘’Contrairement à une certaine perception, le Sénégal impose son leadership parce qu’il rayonne sur le plan international dans le cadre de la prise en compte de tous les aléas liés à la dégradation du climat’’, a souligné M. Sané, ancien député à l’Assemblée nationale.
Certes, les phénomènes, dans certains cas, persistent, mais Abdou Sané se réjouit de constater que le Sénégal a pu trouver les moyens pour les atténuer de ‘’manière significative’’.
‘’C’est parce que nous ne nous suffisons jamais que nous estimons qu’à la lumière de cette initiative d’Enda Energie, nous avons pensé à nous assurer. Et cette assurance rentre dans la prise en compte d’une dimension très importante qui est la sacralité de la vie humaine et des biens publics’’, a-t-il relevé.
Coopération à

Dans la même catégorie