ACP La maternité de Mushaba à Kalemie réhabilitée par l’UNFPA ACP Dix-huit nouveaux cas confirmés d’Ebola notifiés samedi au Nord-Est de la RDC ACP Visite du ministre de la Santé au centre de transit de Beni GNA Kpone taxi drivers threaten demonstration over Michel camp Calypso road GNA Police trains church leaders in Cape Coast on security issues GNA Continue to do your best, Public Sector Workers urged ACP Appel à la mobilisation des églises en RDC pour l’éradication de la maladie à virus Ebola ACP La RDC appelée à se pencher sur la formation des ingénieurs pour son émergence ACP La présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, à sa descente d’avion à Mbandaka GNA Iduapriem employees donate chairs to FIASEC

SAMAO-2017 à Ouagadougou : le secteur minier au Maroc contribue à 10% au PIB (M. Rabbah)


  29 Septembre      151        Entreprises (1271),

   

Rabat , 29/09/2017 (MAP) – Le ministre de l’Énergie, des Mines et du Développement durable, Aziz Rabbah, a affirmé que le secteur minier au Maroc contribue à hauteur de 10% au Produit intérieur brut (PIB) avec des investissements de 32 milliards de dirhams (MMDH).

Ce secteur assure 41 mille emplois directs avec une production globale de 28,92 millions de tonnes (MT), dont près de 27 MT de phosphates, a souligné M. Rabbah, dans une présentation sur les principaux secteurs de l’économie du Royaume, lue devant les participants à la deuxième édition de la Semaine des activités minières d’Afrique de l’Ouest (Samao-2017), dont le Maroc est l’invité d’honneur.

Le document présenté vendredi à Ouagadougou par Addi Azza, conseiller du ministre, renferme, entre autres, les chiffres-clés du secteur minier en 2016 et relève que les dérivés de phosphate « P205 » s’élèvent à 4,93 MT, les engrais (6,96 MT) et les autres produits transformés (13 809 tonnes).

A propos des ventes, elles se chiffrent à 48,5 MMDH en ce qui concerne les exportations totales, note le document, ajoutant que le secteur minier joue un rôle important dans le développement économique et social du Royaume.

Dans ce sens, M. Rabbah a rappelé que le Royaume, un pays de tradition minière, détient 75% des réserves mondiales en phosphates, précisant que le Maroc en est le 1er exportateur mondial avec une part de marché de 33%.

Le Royaume est également le 1er exportateur mondial de l’acide phosphorique, avec une part de marché de 47% et le 2ème exportateur mondial d’engrais phosphatés avec une part de marché de 19%, a-t-il ajouté.

Évoquant le secteur minier hors-phosphates, il a indiqué que l’objectif à l’horizon 2025 ambitionne de multiplier par 10 les investissements dans l’exploration et la recherche minière pour passer à 4 MMDH, tripler le chiffre d’affaires du secteur pour passer à 15 MMDH et doubler le nombre d’emplois générés par le secteur pour passer à 30 000 emplois directs.

D’autre part, M. Rabbah a signalé que l’activité minière artisanale est en cours de restructuration dans le but, notamment d’aligner la région sur le dynamisme que connait le secteur à l’échelle nationale.

Il a, par ailleurs, fait état du secteur industriel marocain (stratégie 2020), ajoutant que ce domaine vise à atteindre 23% du PIB national, créer 500 000 emplois et un Fonds de développement doté de 2,5 milliards de dollars, outre l’affectation de 1 000 hectares de terrain à louer.

La SAMAO, dont les travaux se sont ouverts jeudi à Ouagadougou sous la présidence du chef de l’État du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, se poursuivra jusqu’au samedi.

Au cours de ce Forum minier ouest-africain, les participants examineront les moyens de consolider leur coopération dans le domaine des mines et passeront au peigne fin les modalités idoines à même d’instaurer un partenariat régional, ainsi que les obstacles à transcender en vue de concrétiser une coopération régionale fructueuse en la matière.

La SAMAO se positionne comme une plateforme d’échanges entre les opérateurs directs et indirects des mines et des carrières en Afrique de l’Ouest.

Dans la même catégorie