MAP SM le Roi félicite M. Mohamed Bazoum suite à son élection Président de la République du Niger ACP Haut Katanga: la recherche pointue au cœur d’un séminaire à UNILU ACP Kwilu : 3.900 kg d’arachides décortiquées récoltées aux champs de multiplication des semences de l’INERA Kiyaka ACP La Première Dame D. Nyakeru satisfaite de l’avancement des travaux de réhabilitation et de construction du « CFMA » ACP Le Chef de l’Etat lance bientôt les travaux d’aménagement des sites pour les 9èmes Jeux de la Francophonie ACP Visite de réconfort du gouverneur Gentiny Ngobila à la famille du patriarche N’Singa Udjuu ACP Le projet « Tufaulu Pamoja-Réussir ensemble » pour l’amplification de la voix des femmes dans la prise de décision ACP Le Regroupement politique  Zaïre a échangé avec le Premier ministre SamaLukonde ACP Lancement à Kinshasa de la première édition du Salon Congo éducation ACP Réglementation de la circulation des diplomates sur le territoire de la RDC

Santé / Christophe Mègbédji interdit la consommation du narguilé ou de la chicha dans le Couffo


  2 Février      16        Securité (1890), Société (29211),

   

Porto-Novo, 2 fév. 2021 (ABP)-Le préfet du département du Couffo Christophe Mègbédji a, par un arrêté préfectoral parvenu à l’Agence Bénin Presse, interdit la consommation du narguilé ou de la chicha dans les lieux ouverts au public dans le département.
L’arrêté stipule en son article 1er que, conformément aux dispositions de l’article 4 de la loi n°2017-27 du 23 décembre 2017 relatives à la production, au conditionnement, à l’étiquetage, à la vente et à l’usage du tabac, de ses dérivés et assimilés en République du Bénin, la consommation du narguilé ou de la chicha dans les lieux à usage collectifs, fermés ou ouverts, qu’ils soient publics ou privés dans le département du Couffo, est interdite.
Selon cet arrêté, tout promoteur d’établissement ouvert au public (débits de boissons, maquis, boîtes de nuit, restaurants et autres) qui donnera accès à l’usage du narguilé ou de la chicha dans l’enceinte desdits établissements sera passible d’une amende (une lourde amende). De même, tout client qui sera pris en flagrant délit d’usage de ces produits nuisibles à la santé dans les lieux ouverts au public en payera aussi les frais.
A cet effet, les promoteurs d’établissements ouverts au public sont invités à apposer de façon visible et claire, les panneaux d’interdiction de fumer et de prendre toutes les dispositions idoines pour faire respecter le présent arrêté d’interdiction.
Le préfet, par l’arrêté, a exhorté tous les acteurs intervenant dans la sécurité, la santé, l’environnement, le tourisme ainsi que les élus communaux et locaux à appliquer de façon stricte les dispositions contenues dans ce règlement.

Dans la même catégorie