ACP Les relations bilatérales entre la RDC et la Grande Bretagne sont au beau fixe ACP Excellentia : 57 lauréats bénéficiaires de Bourse de la deuxième édition ACP Arrivée à Kinshasa d’un Envoyé spécial du gouvernement belge AGP Boké-Mines: Signature d’un protocole accord entre la délégation syndicale et la Direction générale de la CDM-Chine AGP Koubia : Plusieurs infrastructures réalisées par les fils du terroir et le gouvernement AGP Boké-Économie: ouverture de la session budgétaire de la Commune urbaine AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Législatives 2021 : le candidat du RHDP à Dualla-Massala appelle à l’union des cadres AIP Côte d’Ivoire-AIP/Inter/Kamala Harris : La première vice-présidente des Etats-Unis (Portrait) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ CEI : des commissaires centraux issus de l’opposition réintègrent l’institution ATOP LE CHEF DU GOUVERNEMENT APPELLE LA POPULATION A SA RESPONSABILITE

Santé : Le Gabon pratiquera la PMA dès 2021


  27 Novembre      19        Santé (8631),

   

Libreville, 27 Novembre (AGP) – Le ministre de la Santé, Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, a invité jeudi le directeur général du Centre hospitalier universitaire mère-enfant fondation Jeanne Ebori (CHUMEFJE), à lancer, dès le 2ème trimestre de l’année 2021, les activités du service de la Procréation médicalement assistée (PMA), dans le cadre de l’évaluation des projets d’établissements des structures sanitaires. Le Gabon devient le premier pays d’Afrique subsaharienne à procéder à la pratique de cette technologie.

La Procréation Médicalement Assistée (PMA) sera bientôt en vigueur au Gabon. Cette technologie permet à un couple diagnostiqué infertile d’avoir un enfant.

De cette présentation du Directeur général de la Fondation Jeanne Ebori, qui était accompagné du président de la Commission médicale d’établissement, il en ressort principalement que le CHUMEFJE pratiquera dès le 2ème trimestre 2021, la PMA, est un ensemble de pratiques cliniques et biologiques dont le traitement intervient dans la procréation.

Le document présenté a été examiné par le ministre de la Santé, Dr. Guy Patrick Obiang Ndong et ses collaborateurs. Ainsi donc, le Gabon deviendra le premier pays d’Afrique subsaharienne à pratiquer une telle pratique médicale qui consiste à injecter artificiellement du spermatozoïde chez une femme en utilisant les tests urinaires afin de détecter la période d’ovulation.

«Monsieur le ministre nous a invités à lancer les activités du service de la Procréation médicalement assistée à partir du début du deuxième trimestre 2021» a fait savoir le Directeur général du CHUMEFJE.

Cette présentation du CHUMEFJE avait été précédée par celles des CHU de Libreville et d’Owendo. Afin de permettre une meilleure prise en charge. «Le ministre a invité les CHU à innover et se réinventer afin de jouer pleinement leur rôle de structures de référence non sans insister que le patient doit demeurer au centre de la vision de l’hôpital», a indiqué, le ministre de la Santé, Dr Guy Patrick Obiang Ndong.

Dans la même catégorie