AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : Une campagne sous le signe de la solidarité pour le candidat RHDP de Divo commune AIP Côte-d’Ivoire-AIP/ Une mission de paix du ministère de l’Intérieur à Bongouanou AIP Côte d’Ivoire-AI/ Législatives 2021: Bictogo lance la campagne des candidats RHDP de Bouaké GNA Auto electrician jailed for stealing GNA Managers of PWDs debunk alleged misappropriation of funds GNA Bibiani MCE distributes PPEs to traders AIP Côte d’Ivoire- AIP/ Législative 2021 : Le député sortant relève la nécessité pour le RHDP de conserver le poste de Ouragahio AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les comités de veille de la cohésion sociale proposent un pacte de non-agression entre communautés du Gôh AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: La candidate de EDS appelle à un vote utile à Aboisso sous-préfecture AIP Côte d’Ivoire AIP/ Législatives 2021: La liste RHDP de Grand-Bassam officiellement présentée aux populations

Santé/Journée Mondiale des Maladies Tropicales Négligées : 40% des malades vivent en Afrique


  1 Février      17        Santé (9448), Société (29285),

   

Conakry, 1er fév. (AGP)- La Guinée à l’instar des autres pays du monde, a célébré samedi, 30 janvier 2021, la journée mondiale des Maladies Tropicales Négligées à Conakry, sous la présidence du chef de cabinet du ministère de la santé, El hadj Yagouba Barry.

Ces maladies sont un ensemble de 20 pathologies évitables et curables qui affectent 1,6 milliards de personnes parmi lesquels 40% vivent en Afrique. Elles touchent les populations les plus pauvres et les plus vulnérables souvent faiblement informées et confrontées aux  problèmes d’accès à l’eau potable et aux services d’hygiène et d’assainissement.

Elles défigurent et provoquent des handicaps, empêchent les enfants d’aller á l’école et les parents de travailler, limitant ainsi leur potentiel économique en les maintenant dans l’extrême pauvreté.

En Guinée, ce sont essentiellement 8 MTN qui sont recensées notamment l’Onchocercose, la Filariose lymphatique connue sous le nom d’Eléphantiasis, les Schistosomiases, le Trachome, les Géo helminthiases, la Lèpre, l’Ulcère de Buruli et la Trypanosomiase Humaine Africaine qui posent un problème de santé publique et constituent une réelle préoccupation dans le pays.

La célébration de cette journée, deuxième du genre sous le thème « Vaincre les Maladies Tropicales Négligées » avec pour slogan « Non aux Maladies Tropicales Négligées ».

Elle vise à rassembler tous les acteurs (Décideurs politiques, société civile, leaders communautaires, partenaires, personnel médical et paramédical) impliqués dans la lutte contre les pathologies dans le but de mutualiser les efforts pour sensibiliser afin d’amener les communautés à agir et soutenir la lutte dans les zones où elles persistent.

Dans son discours de bienvenue, la coordinatrice du Programme National de Lutte contre les Maladies Tropicales Négligées (PNLMTN), Dr Fatoumata Sacko a indiqué que cette journée est une occasion pour rassembler tous les acteurs intervenants dans la lutte afin de parvenir à l’élimination voir l’éradication des MTN en Guinée. Aussi d’identifier des actions idoines susceptibles d’approfondir les connaissances des communautés sur l’impact socio-économique et sanitaire en vue qu’elles agissent et soutiennent la lutte.

Au nom des partenaires techniques et financiers, la représentante adjoint de la Fondation Helen Keller International en Guinée, Christelly Flore BADILA a affirmé que cette seconde journée révèle une grande signification car elle coïncide au lancement officiel de la feuille de route 2021-2030 de l’Organisation Mondiale de la Santé.

« Les MTN sont les rares problèmes de santé et de développement qui n’avaient pas jusque-là des jalons de plaidoyer. L’objectif principal de la journée mondiale des MTN est de renforcer le plaidoyer et la mobilisation sociale autour des stratégies de lutte contre ces pathologies », a dit Mme Badila.

De son côté, le chef de cabinet du ministère de la santé, El hadj Yagouba Barry a souligné que les MTN sont endémiques en Guinée. Pratiquement elles existent dans toutes les régions et constituent un lourd fardeau pour les populations et un réel problème de santé publique.

Dans la même catégorie