MAP Gabon : Ali Bongo exige du gouvernement des résultats concrets pour un développement vigoureux AIP Au moins cinq priorités à relever par la Côte d’Ivoire dans l’atteinte des ODD dans les cinq prochaines années AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Tournoi UFOA B: Le Ministre Danho exprime la reconnaissance de l’Etat aux Eléphanteaux AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les postes téléviseurs désormais supprimés dans les établissements sanitaires AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un projet de promotion des droits de la femme lancé mercredi à Abidjan AIP Côte d’Ivoire -AIP/Le Cénacle des journalistes séniors présenté au ministre de la Communication et des Médias GNA President Akufo-Addo names Jubilee House officials ANP Le Gouvernement de la Turquie « profondément attristé » par la mort de 4 soldats nigériens dans la région de Diffa MAP ICESCO: Conférence internationale mercredi sur les technologies intelligentes et la résilience pour une agriculture durable en Afrique GNA Let’s stop the blame game and support the President

Satisfecit pour la mise en oeuvre du projet pilote REDD+ de la Mé


  22 Décembre      19        Société (27458),

   

Adzopé, 22 déc 2020 (AIP) – Le lieutenant-colonel, Ahoulou Kouamé, secrétaire exécutif permanent de la REED+ (Réduction des Émissions de gaz à effet de serre issue de la déforestation et de la dégradation des forêts), a exprimé sa satisfaction à Adzopé, lors de la deuxième réunion statutaire du comité de pilotage régional du projet REDD+ de la Mé au titre de l’année 2020, marquant ainsi la fin de ce projet.

“Nous venons de voir à travers toutes ces présentations qui ont été faites que le projet a été mené de façon satisfaisante”, a-t-il dit lors de cette rencontre, samedi 12 décembre 2020.

Pour lui, les innovations qui ont été apportées dans le cadre de ce projet ont “permis de réduire la pression sur le massif résiduel, tant au niveau du domaine rural mais aussi de préserver la réserve de Mabi-yaya”.

Au regard de ce bilan, il a indiqué qu’il est nécessaire que ce projet soit reconduit et même entendu au niveau national afin de restaurer le couvert forestier.

Le secrétaire général de la préfecture d’Adzopé, Konan Kouamé Georges, a reconnu également que ce projet a eu un impact positif sur l’environnent mais aussi sur la population de la région. Selon lui, il a permis de réduire la dégradation de la forêt et a contribué aussi à l’amélioration des conditions de vie des populations.

Auparavant, les membres du comité de pilotage régional ont visité quelques projets réalisés dans le cadre du projet pilote, notamment à Diasson où la population a exprimé sa gratitude vis-à-vis de ses bienfaiteurs.

Le projet a duré quatre ans pour un coût de 1,6 milliard de francs CFA financé par l’Agence Française de Développement (AFD) via le contrat de désendettement et de développement (C2D) et un appui du Conseil régional de la Mé à hauteur de 52 millions de francs CFA.

(AIP)

Dans la même catégorie