GNA COVID 19: South Tongu records seven new cases GNA Sombo community enskins new divisional chief GNA Zoomlion disinfects 285 educational institutions at Sefwi-Waiwso AIP Le Conseil régional remet des ambulances médicalisées à trois villages de l’Indénié-Djuablin AIP Des stratégies pour améliorer la gestion des impôts et les recettes fiscales à San-Pedro AIP Vers l’organisation d’un tournoi de Basket-ball dans l’Iffou et le Moronou AIP Le budget primitif 2021 du Conseil régional du Gontougo adopté AIP 158 enseignants du primaire formés aux nouvelles methodes pédagogiques en mathématiques AIP Le nouveau président de la JCI Aboisso place son mandat 2021 sous le signe de la redynamisation des acquis AIP Un parti proche de GPS annonce son retour au RHDP (Déclaration)

Sécurité : Le ministre de l’intérieur rappelle aux préfets les défis sécuritaires du Bénin


  18 Décembre      14        Securité (1793),

   

Porto-Novo, 18 déc. 2020 (ABP)- Le ministre de l’intérieur et de sécurité publique, Sacca Lafia, à la faveur des travaux de la deuxième conférence des préfets démarrés jeudi à Natitingou, a rappelé aux préfets du Bénin, les défis de sécurité intérieure auxquels le pays fait face et pour lesquels ils seront constamment sollicités, dont notamment, la menace terroriste inquiétante dans la partie septentrionale du Bénin, avec le département de l’Atacora considéré comme la ligne de front.
En plus des menaces terroristes, le ministre de l’intérieur a évoqué le phénomène récurrent d’enlèvement de personnes avec demande de rançon. « Il s’agit d’un sérieux problème de sécurité pour notre pays, surtout dans le contexte actuel de la montée de la menace terroriste dans la sous-région », a-t-il indiqué.
Les autres défis sécuritaires qui se posent au Bénin, a ajouté le ministre, sont, entre autres, la gestion de l’interdiction de la transhumance transnationale, l’organisation de l’élection présidentielle au cours du premier semestre 2021 et la recrudescence des vols avec violences commises de plus en plus sur les motocyclistes.
« Les différents cas d’insécurité enregistrés çà et là, dans quelques villes du pays, nous rappelle pourquoi nous devons poursuivre la lutte contre l’insécurité même quand l’on observe une situation sécuritaire générale assez maitrisée dans le pays », a fait savoir Sacca Lafia.
En rappelant la particularité de la période de fin d’année, le ministre a dit pouvoir compter sur les mesures que les préfets feront prendre en vue du renforcement du dispositif sécuritaire dans leurs départements respectif pour permettre aux populations de passer une fin d’année paisible.

Dans la même catégorie