GNA Reopening of schools: Booksellers bemoan low patronage of products APS LIGUE 1 : LES ‘’AFRICAINS’’ TEUNGUETH FC ET JARAAF CONFIRMENT GNA GLOWA schools twenty adolescent girls, five patrons in leadership roles. APS LE SEPT DONNE UN NOUVEAU VISAGE AU CFP DE THIÈS APS COVID-19 : 342 NOUVEAUX CAS POSITIFS ET 144 GUÉRIS, CE SAMEDI GNA WATICO puts in measures to ensure safety of students GNA COVID-19: Nurse dies in Bolgatanga GNA COVID-19: Business as usual at funeral grounds GNA NGO donates GH¢ 11,000.00 worth clothing to Sunyani Central Prison APS VERS LA MISE EN PLACE D’UN CENTRE DE FORMATION POUR LES JEUNES NON DIPLÔMÉS DE LOUGA

Sécurité : « Très peu de cas de vols et cambriolages enregistrés courant 2020 au commissariat de Comè » (Lieutenant de Police Saïd Ousmane)


  6 Janvier      11        Securité (1793),

   

Porto-Novo, 06 jan. 2021 (ABP) – Le lieutenant de police, le commissaire Saïd Ousmane en charge du commissariat de Comè a, lors d’une interview accordée mercredi à l’ABP, confié que la criminalité souvent observée à Comè , a pratiquement régressé au cours de l’année 2020 grâce au renforcement des activités de sécurisation mises en œuvre dans les deux arrondissements couverts par le commissariat de la localité.
Selon le commissaire du commissariat d’arrondissement de Comè, Saïd Ousmane, des plans et des stratégies opérationnels sont mis en œuvre avec l’onction de la direction départementale de la police républicaine du Mono dans les arrondissements de Comè et de Oumako, territoire de compétence du commissariat. L’une de ces stratégies opérationnelles, fait-il savoir, « est le renforcement des patrouilles diurnes comme nocturnes pour assurer la quiétude des populations».
A l’en croire, courant l’année 2020, toutes les rues et ruelles sont investies par des patrouilles motorisées. De plus, indique-t-il, « en dehors du corridor des grands axes routiers en charge, les agglomérations sont aussi investies de jour comme de nuit par les éléments de la police républicaine». Pour le lieutenant Saïd Ousmane, ce sont ces patrouilles renforcées qui ont permis à son unité de juguler un tant soit peu le phénomène criminel puisque, souligne-t-il, « Comè était réputée pour être une ville à grande criminalité ». Selon le commissaire, toute l’année 2020, le commissariat a réussi à conjuguer au passé cette triste renommée de Comè et de ses environs.
Au cours de la même période, aucun cas d’assassinat ou de crime de sang et vols avec violence comme ce fut le cas par le passé n’a été enregistré, relève le commissaire. Toutefois, précise-t-il, « les quelques cas de vols ou cambriolages enregistrés se sont produits dans les zones reculées ou zone où il n’y a pas l’éclairage public ». Mais le dernier en date est celui de la nuit du 30 au 31 décembre 2020 où un enseignant s’est fait cambriolé et les enquêtes sont en cours. « On veille au grain pour assurer la sécurité des personnes et des biens dans la ville de Comè et ses environs » a conclu le lieutenant de police Saïd Ousmane avant d’inviter la population à la coproduction de la sécurité.

Dans la même catégorie