ANP L’ambassadeur du Nigéria reçu par le Chef d’État du Niger ANP Maradi: Lancement d’une campagne sur de la planification familiale APS Cité du savoir de Diamniadio, un futur  »écosystème » pour la création d’entreprises et de start-up (Responsable) APS L’État invité à anticiper les pertes d’emplois liés au numérique APS Saint-Louis: Inhumation des quatre pêcheurs retrouvés morts au Cap-Vert APS Médias: Macky Sall plaide pour un message positif sur l’Afrique NAN Nigerian Army destroys bandits’ camp in Zamfara, Northwest Nigeria NAN Abuja chamber calls for strengthening of Nigeria-India economic ties MAP Rwanda : 14 mineurs tués dans l’éboulement d’une mine dans l’est du pays ATOP UNE JOURNEE PORTE OUVERTE SUR LA GEOGRAPHIE A L’UNIVERSITE DE KARA

Ségolène Royal :  »convaincre Trump sur l’accord de Paris »


  12 Novembre      34        Economie (22024), Innovation (317),

   

De l’envoyée spéciale de l’APS : Sokhna Bator Sall

Dakar, 11 nov (APS) – La présidente sortante de la COP 21, Ségolène Royal, a estimé vendredi à Marrakech (Maroc) qu’il faudra essayer de convaincre Donald Trump, président nouvellement élu des Etats-Unis, de changer d’avis sur les changements climatiques.

 »Il faudra essayer de le convaincre de changer d’avis parce que les Etats-Unis sont durement touchés par le dérèglement climatique avec les inondations, les typhons, les incendies en Californie entre autres », a-t-elle dit lors d’une visite effectuée à la salle de la presse aménagée à l’occasion de la COP22.

 »Personne ne peut nier, le réchauffement climatique et les Etats-Unis d’Amérique ont signé et ratifié l’Accord de Paris », a t- elle souligné.

Pour Mme Royal,  »la parole doit être tenue quand un pays s’engage, il doit y avoir une continuité, au-delà des aléas politiques ».

De plus, a-t-elle ajouté, ce pays doit continuer à donner l’exemple avec le leadership du président sortant, Barack Obama, sur ce sujet là qui ne doit pas être remis en cause ».

 »Les pays du monde entier doivent être solidaires les uns des autres car nous partageons tous la même planète », a dit la ministre française de l’Environnement.

L’élection de Donald Trump, mardi, à la tête de la première puissance mondiale, soulève un certain nombre d’interrogation et de craintes, notamment au niveau environnemental.

Donald Trump qui passe pour un climato-sceptique avait annoncé son intention, une fois élu,  » d’annuler » la ratification par les États-Unis de l’accord de Paris sur le climat conclu en décembre.

SBS/SG/OID

Dans la même catégorie