AIP Un sous-préfet ivoirien échappe à un lynchage AIP Les partisans de Laurent Gbagbo jubilent à Bonoua AIP Les enseignants de Los Angeles en grève GNA First Lady to host Merck African Asian Luminary Conference in October GNA Professor Atsu Ayee calls for reconstructing the Ghanaian society GNA NDC postpones flagbearer election APS POUR UN ALLÈGEMENT FISCAL FAVORISANT UN RETOUR RAPIDE SUR INVESTISSEMENT APS THIÈS : PARENTERUS, UNE USINE DE ’’SOLUTÉS STÉRILES’’ INAUGURÉE À BAYAKH 15 janvier 2019 à 21h15min 0 0% Tags: APS SODAGRI TABLE SUR UNE PRODUCTION DE 270 000 TONNES DE RIZ À KOLDA APS LES MONITEURS DES DAARAS MODERNES CHOISIS PARMI LE PERSONNEL DE L’EDUCATION NATIONALE (MINISTRE)

Sénégal : 1ère édition du festival « Salam » des musiques sacrées, du 2 au 11 juillet à Dakar


  27 Juin      19        Arts & Cultures (2292), Culture (1993), Musique (428),

   

Rabat, 27 juin 2015 (MAP) – La capitale sénégalaise Dakar abrite, du 2 au 11 juillet prochain, la première édition du Festival « Salam » (paix) des musiques sacrées, à l’initiative de Youssou Ndour, chanteur et ministre conseiller du président Macky Sall.

L’initiateur du concept entend rivaliser avec les plus célèbres festivals du monde, avec à la clé la participation de groupes locaux et étrangers évoluant dans le registre des musiques spirituelles et sacrées.

Inspiré du festival des Musiques sacrées de Fès, le festival de Dakar a pour objectif de « permettre aux musulmans de toutes les confréries du Sénégal, de se retrouver, de fêter ensemble et de partager beaucoup de choses », a indiqué, à cet effet, M. Ndour dont les propos ont été relayés samedi par la presse locale.

Ouvert officiellement le 2 juillet prochain au Grand Théâtre de Dakar, le festival se poursuivra au Théâtre « Daniel Sorano », à Guédiawaye et à l’esplanade de Thiès, avant de boucler son programme sur les Allées du centenaire par un méga concert, selon les organisateurs.

HA—BI.
TB.

Dans la même catégorie