AIP Les entreprises africaines du secteur privé invitées à s’engager davantage dans la lutte contre le paludisme dans leur pays AIP Le CNRA veut améliorer son implication dans la mise en œuvre du  » contrat de performance » lié aux actions gouvernementales AIP Déguerpissement des quartiers précaires : le ministre gouverneur Cissé Bacongo et les maires d’Abidjan s’accordent sur le mode opératoire MAP La République du Congo officiellement connectée au câble sous-marin « 2Africa » MAP La Namibie et le PAM s’associent pour renforcer la sécurité alimentaire et la gestion des catastrophes ANGOP Les États-Unis allouent un million de dollars pour un projet de biodiversité à Cuando Cubango AGP Guinée: Le mouvement syndical suspend sa grève générale UNA-ANP Médine : Début de la 44ème édition du Forum Al-Baraka sur les objectifs de la Charia et le cadre réglementaire de l’économie islamique AIB Jeux_africains 2024 : le Burkina Faso y participe avec 15 disciplines AIP L’UNESCO renforce les capacités des cadres de l’administration burkinabè en prospective stratégique

SENEGAL-AFRIQUE-RECHERCHE / Lancement à Dakar de la Biennale de la recherche, de l’innovation et de l’industrialisation en Afrique


  14 Octobre      41        Innovation (142),

 

« Dakar, 13 oct (APS) – Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Moussa Baldé, a procédé au lancement des préparatifs de la première édition de la Biennale de la recherche, de l’innovation et de l’industrialisation en Afrique prévue du 28 au 30 novembre à Dakar, a constaté l’APS, vendredi, dans la capitale sénégalaise.

Selon le comité d’organisation de l’événement, quelque 450 ‘’personnalités’’ vont y participer.

‘’Cette cérémonie est le premier acte fort que notre département ministériel pose dans le cadre de la mise en œuvre du plan stratégique national de la recherche et de l’innovation 2023-2032’’, a souligné M. Baldé.

‘’Ce plan associé au document de la politique nationale des sciences, des technologies et de l’innovation envisage de faire de la recherche, de l’innovation et l’industrialisation le levier du développement économique et culturel du Sénégal’’, a-t-il ajouté.

Plusieurs sujets, dont la propriété intellectuelle et la valorisation des résultats de recherche, seront abordés lors de la biennale, selon Moussa Baldé.

Cette rencontre de trois jours va permettre aux universitaires, aux inventeurs et aux startups qui y prendront part de ‘’créer ensemble un écosystème capable de prendre en charge les problématiques de nos communautés’’, a-t-il dit.La biennale va ‘’positionner notre pays comme un porte-étendard de l’innovation et de l’industrialisation en Afrique’’, espère M. Baldé, annonçant que la Côte d’ivoire est l’invité d’honneur de la première édition.

‘’L’organisation de cette biennale permettra de maintenir le positionnement historique de notre pays sur le plan scientifique’’, a-t-il assuré.

Selon le professeur Souleymane Mboup, le fondateur de l’Institut de recherche en santé, de surveillance épidémiologique et de formation, la santé et l’agriculture seront au cœur des travaux de la biennale.

‘’C’est un événement qui va offrir beaucoup d’opportunités, car il permettra de dresser la cartographie de l’innovation, de lister les obstacles, de construire un écosystème idéal et d’identifier les potentielles sources de financement’’, a assuré M. Mboup, le président du comité scientifique de la manifestation qui aura lieu tous les deux ans.

La Biennale de la recherche, de l’innovation et de l’industrialisation en Afrique ‘’va encourager l’innovation’’ en Afrique de l’Ouest notamment, une région confrontée à de ‘’nombreux défis alimentaires et sanitaires’’, a-t-il ajouté

Dans la même catégorie