GNA Professor Alabi calls for more investment in higher education GNA Bedzrah: We want a solid Volta Region NDC for 2020 GNA Pension scheme must be improved – Agyemang MAP L’African Energy Forum en juin à Copenhague GNA GTUC signs academic co-operation with Liberian second largest university MAP Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI – Afrique) GNA Ghana Medical Association launches five -year Strategic Plan MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines GNA Gambian President thanks President Akufo-Addo for defending country’s democracy GNA Trade liberalisation critical for West Africa’s development- President

Sénégal: Les enseignants de l’Université Alioune Diop invités à promouvoir les ressources éducatives libres


  20 Mars      9        Education (3131), Société (24057),

   

Dakar, 20 mars (APS) – La directrice de la bibliothèque de l’Université Alioune Diop de Bambey (UADB), Fama Sène Ndiaye, a invité lundi les enseignants-chercheurs de cette institution universitaire à s’inscrire dans la promotion de ressources éducatives libres (REL).

Elle présentait les avantages de la nouvelle plateforme par laquelle l’UADB échange avec l’extérieur en général et d’autres institutions universitaires à travers le monde.

Un nouveau portail qui  »aide énormément » ses enseignants-chercheurs à bénéficier d’autres expériences pour les améliorer et les adopter, a expliqué la directrice de la bibliothèque de l’Université Alioune Diop, dans le cadre des célébrations de la Quinzaine de la Francophonie.

A cette occasion, enseignants et chercheurs se sont imprégnés de la particularité des ressources éducatives consistant en des matériaux d’enseignement, d’apprentissage ou de recherche que chercheurs et enseignants mettent à disposition sur une plateforme pour les partager avec d’autres communautés universitaires.

Selon la directrice de la bibliothèque de l’Université Alioune Diop, « l’accès libre et gratuit » à ces ressources éducatives va de pair avec le respect des droits d’auteur qui en constitue un aspect « inaliénable ».

« Aujourd’hui, avec le net et le numérique, il est plus facile de plagier mais il est plus difficile de faire passer son plagiat », a souligné Fama Sène Ndiaye, selon qui « il y a tellement de logiciels qui détectent les plagiats, au mot, que les gens peuvent copier-coller, mais dès qu’on met sur le net, on détecte le plagiat » ;

Mme Ndiaye a mis en avant le rapport que la génération actuelle d’étudiants entretient avec la recherche numérique, soulignant que sur la nouvelle plateforme de l’Université Alioune Diop par exemple, « les chercheurs peuvent voir » le travail d’e leurs collègues d’autres universités dans un même domaine de recherche en étant en réseau avec eux.

A ce sujet, elle s’est réjouie du contrat de performance liant l’UADB et la Banque mondiale, traduite par une subvention d’une centaine de millions de francs CFA en faveur de l’Université Alioune Diop, pour notamment la mise en place d’un service de presse universitaire.

Ce financement vise également à « encourager les enseignants à sortir des manuels de cours adaptés au niveau d’enseignement des étudiants », a-t-elle indiqué.

ID/BK

Dans la même catégorie


[sam id="2" name="pub pight 1" codes="true"]