Inforpress Covid-19/São Vicente: Análises dos sete casos suspeitos deram negativo Inforpress Electra pede “atenção redobrada” nas intervenções na via pública para evitar danos nos cabos subterrâneos Inforpress Covid-19/Boa Vista: Trabalhadores em quarentena no hotel saem do estabelecimento hoteleiro depois de avaliados AGP Covid-19: Le Gabon fait appel aux retraités du secteur Santé AIP Un essai clinique contre le coronavirus avec du sang de ver marin débute ce lundi en France AIP Coronavirus : Les marchés ferment désormais à 14h00 à Korhogo AIP Des cadres de Nassian prêts à accompagner la lutte contre le coronavirus AIP Des kits sanitaires offerts à des centres de santé de Prikro AIP Covid 19 : Le DG du port autonome de San-pedro offre des matériels sanitaires à Tiémélékro AIP Les chrétiens de Sikensi prient à domicile pour la fête des rameaux

Sénégal : Mise en place d’un fonds de plus 45 millions d’euros pour équiper des milliers d’ateliers artisanaux


  4 Décembre      28        Economie (8144), Finance (426),

   

Rabat, 04/12/2018 (MAP)- Un fonds de plus 45 millions d’euros (30 milliards de francs Cfa) sera créé prochainement au Sénégal afin de financer les équipements de quelque 8.000 ateliers artisanaux à travers le pays, a fait savoir le ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, Mamadou Talla.

« Nous avons mis en place un fonds pour l’apprentissage rénové. Il est d’un montant de 30 milliards de FCFA qui vont permettre d’équiper 8000 ateliers artisanaux », à travers le pays, a-t-il notamment déclaré, lundi à Dakar, lors du vote par les députés du budget du ministère qu’il dirige.

« Nous allons rénover les ateliers de nos quartiers pour en faire des petites et moyennes entreprises. Il s’agit d’un changement de direction et d’option dans ce ministère. Nous sommes dans le développement de l’offre technique avec des formations techniques, de courte durée », a fait valoir M. Talla.

Selon lui, toutes les formations devaient être arrimées aux besoins de l’économie du pays par le biais de l’implantation de centres de formation en partenariat avec le secteur privé.

« La machine s’enclenche au ministère (…) Nous allons vers la construction d’un centre national de référence de l’aviculture afin d’être en phase avec le besoins du marché sénégalais », a-t-il encore souligné.

Dans la même catégorie