APS L’ASSU OFFRE DES CONSULTATIONS MÉDICALES GRATUITES POUR LANCER SES ACTIVITÉS ANP Niamey : Lancement des initiatives de la BIT sur les sciences et la finance islamique ANP Bientôt un complexe commercial de l’université islamique à Niamey MAP Nigeria: six soldats tués dans une attaque de Boko Haram APS LE PM LANCE LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES DANS LE SALOUM AIP Côte d’Ivoire: Des résultats probants enregistrés à la caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) AIP Côte d’Ivoire: Un homme se suicide pour protester contre la conversion de sa femme au christianisme AIP Côte d’Ivoire: Les musulmans de Tiassalé invités à taire leurs querelles MAP La 2ème édition des rencontres africaines d’intelligence économique à Dakhla en juin prochain MAP Burundi: une famille de six personnes décimée par des pluies diluviennes

Sénégal : Mise en place d’un fonds de plus 45 millions d’euros pour équiper des milliers d’ateliers artisanaux


  4 Décembre      9        Economie (21998), Finance (3698),

   

Rabat, 04/12/2018 (MAP)- Un fonds de plus 45 millions d’euros (30 milliards de francs Cfa) sera créé prochainement au Sénégal afin de financer les équipements de quelque 8.000 ateliers artisanaux à travers le pays, a fait savoir le ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, Mamadou Talla.

« Nous avons mis en place un fonds pour l’apprentissage rénové. Il est d’un montant de 30 milliards de FCFA qui vont permettre d’équiper 8000 ateliers artisanaux », à travers le pays, a-t-il notamment déclaré, lundi à Dakar, lors du vote par les députés du budget du ministère qu’il dirige.

« Nous allons rénover les ateliers de nos quartiers pour en faire des petites et moyennes entreprises. Il s’agit d’un changement de direction et d’option dans ce ministère. Nous sommes dans le développement de l’offre technique avec des formations techniques, de courte durée », a fait valoir M. Talla.

Selon lui, toutes les formations devaient être arrimées aux besoins de l’économie du pays par le biais de l’implantation de centres de formation en partenariat avec le secteur privé.

« La machine s’enclenche au ministère (…) Nous allons vers la construction d’un centre national de référence de l’aviculture afin d’être en phase avec le besoins du marché sénégalais », a-t-il encore souligné.

Dans la même catégorie