APS UN CLUB CHINOIS PRÊT À « D’IMPORTANTS EFFORTS FINANCIERS’’ POUR MBAYE NIANG APS COCAÏNE SAISIE AU PORT DE DAKAR : UNE ENQUÊTE OUVERTE (DOUANE) APS CFP DE RICHARD-TOLL: DAME DIOP PROMET « RAPIDEMENT’’ DES SOLUTIONS AUX DIFFICULTÉS APS LES 35 % DE FRAIS DE GESTION PRÉLEVÉS PAR LA SODAV CORRESPONDENT À UN TAUX STANDARD (DIRECTEUR-GÉRANT) APS ALY BATHILY S’INSURGE CONTRE LES CONTEMPTEURS DE LA SODAV APS REWMI RÉAFFIRME SON « ATTACHEMENT À UNE SAINE ET TRANSPARENTE GESTION DES RESSOURCES NATURELLES » (RESPONSABLE DES JEUNES) APS SÉNÉGAL-ALGÉRIE : UNE BATAILLE DES RENNAIS EN PERSPECTIVE APS SEYDOU GUÈYE PROMET SUR ’’UNE COMMUNICATION AUTHENTIQUE BASÉE SUR LE RESPECT’’ APS UNE CARAVANE DE SENSIBILISATION SUR LES RISQUES DE CONSOMMATION DE DROGUE INJECTABLE ANP Budget 2020 : les députés débattent des grandes lignes et orientations budgétaires

Sénégal: Plus de 18 millions euros seront alloués à la gestion des inondations en 2018


   

Rabat, 28/12/2017 (MAP) – Le Comité technique du Projet de gestion des eaux pluviales et d’adaptation au changement climatique (Progep) a validé, en début de semaine, le Programme de travail et budget annuel 2018 de l’Agence de développement municipal (ADM) dans la lutte contre les inondations, rapporte la presse.
Pour l’exercice 2018, le budget du Progep sera de 12,201 milliards de FCfa (plus de 18 millions euros), soit une hausse de 18 pc par rapport à 2017.
Cette hausse s’explique, selon le directeur général de l’ADM, Cheikh Issa Sall, par le démarrage effectif de certaines activités clés du projet, comme l’étude diagnostic et stratégie ville durable, Pôle urbain de Diamniadio et de Saint-Louis, la modélisation et le suivi environnemental de la zone côtière de Saint-Louis, entre autres.
« Il y a aussi les Projets d’investissement communautaire (Pic) et les aménagements paysagers envisagés au niveau du Pôle urbain de Diamniadio, sans compter le lancement d’un projet de relogement des populations sinistrées de la Langue de Barbarie, à Saint-Louis », a expliqué M. Sall.
Le Progep (2012-2019) constitue l’une des composantes du Plan décennal de lutte contre les inondations (Pdli). Il est cofinancé, pour un coût global de 60,65 milliards de FCfa, par l’Etat du Sénégal, la Banque mondiale, le Fonds pour l’environnement mondial et le Fonds nordique de développement. Ce projet prend en compte l’intégration des risques climatiques dans l’aménagement et la gestion urbaine, la construction et gestion des ouvrages primaires de drainage, l’engagement communautaire dans la réduction des risques d’inondations et l’adaptation au changement climatique et la coordination, gestion et suivi-évaluation du Projet.

Dans la même catégorie