MAP Un capitaine rebelle du polisario se présente à la Ligne de défense avec l’intention déclarée de rallier la mère-patrie (source militaire) APS RENCONTRE SUR LES PERSPECTIVES DE COOPÉRATION AUTOUR DE LA GESTION DU FLEUVE SÉNÉGAL APS LE STADE LAT-DIOR PRIS D’ASSAUT PAR DES SUPPORTERS POUR LA PREMIÈRE SÉANCE D’ENTRAÎNEMENT DES LIONS APS INCENDIE À PETERSEN : LES COMMERÇANTS DÉTERMINÉS À REPRENDRE LEURS ACTIVITÉS ACP Un  concours d’éloquence des étudiants pour la promotion de la culture de la paix. ACP Remise des brevets aux 320 sourds muets à la formation sur les droits de l’homme ACP Plaidoyer pour la promotion des personnes vivant avec handicap au sein des institutions nationales AGP Discours de la ministre de l’Action Sociale à l’occasion des travaux de la 63ème session de la commission de l’ONU sur la condition de la femme AGP TRAVAUX PUBLICS : plus de deux milliards de dollars US investis par la 3ème République dans la réalisation des routes NAN GenCos release 3,982 MW of electricity to national grid

Sénégal: vers la construction de 8 centrales photovoltaïques d’une puissance totale de 17 MW


   

Dakar, 24 Nov 2017 (MAP) – Le Groupe Vinci Energies va installer 8 centrales photovoltaïques au Sénégal sur une période de 10 mois, indiquent des médias.

La société a été retenue, via sa marque consacrée à la transition énergétique, Omexom, par la Société nationale d’électricité du Sénégal (Senelec), pour ce projet dont la livraison est prévue pour juillet 2018, relève la même source, précisant que ce projet a nécessité un investissement de 26,8 millions d’euros, fournis par la banque allemande KFW et la Senelec.

« Nous sommes fiers d’accompagner le Sénégal dans la concrétisation de ses objectifs en matière de transition énergétique. Grâce à nos équipes présentes sur place, nous avons pu mobiliser les moyens et les compétences nécessaires à la réalisation de ce projet qui sera exécuté dans un temps record de dix mois », explique Yves Meigné, PDG de Vinci Energies.

Intégrant une totalité de 62.850 panneaux solaires, les centrales seront réparties entre les îles du Saloum et la région de Thiès, à l’Ouest du pays, ainsi que dans les régions de Tambacounda et de Kolda à l’Est. En plus de diversifier le mix énergétique du Sénégal, ce projet permettra au pays d’alimenter en électricité des sites isolés du réseau principal.

La totalité des infrastructures fournira en électricité l’équivalent de la consommation annuelle de 140.000 habitants et évitera le rejet dans l’atmosphère de 18.919 tonnes de CO2 par an.

Dans la même catégorie