APS JOJ DAKAR 2022 : IBRAHIMA WADE NOMMÉ COORDONNATEUR DU COMITÉ D’ORGANISATION APS CHEIKH AHMETH TIDIANE BÂ , NOUVEAU DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA CAISSE DES DÉPÔTS ET CONSIGNATIONS APS ABDOUL LATIF COULIBALY, NOUVEAU PORTE-PAROLE DE LA PRÉSIDENCE AGP Boké/ 1.540 panneaux solaires offerts à 51 villages de la préfecture AGP Lancement du projet ‘’Développer l’Agriculture commerciale en Guinée’’ dans la Région AGP Conakry/Coup de pouce des autorités aux bouchers et vendeurs de bétails AGP Des insuffisances relevées en 2018 au Crédit Rural de Guinée NAN NCC advocates broadband development to drive industrial revolution APS ABDOU KARIM SALL S’ENGAGE POUR LA SAUVEGARDE DU PARC DE NIOKOLO KOBA APS ALIOU CISSÉ DOIT TROUVER « LA BONNE FORMULE’’ POUR LA COHABITATION AU SEIN DE LA TANIÈRE, SELON EL HADJ DIOUF

Sensibilisation sur les TIC : la CDP mise sur  »un partenariat constructif » avec la presse


  20 Juillet      56        Innovation (320), Société (50135), Téchnologie (950),

   

Dakar, 20 juil 2016 (APS) – La présidente de la Commission de protection des données personnelles (CDP) du Sénégal, Awa Ndiaye, a dit mercredi miser sur « un partenariat constructif et dynamique » avec la presse, pour sensibiliser les citoyens sur les enjeux des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC).

« Le travail d’éducation et de sensibilisation est fondamental pour que les citoyens puissent se responsabiliser » sur cette question, a-telle affirmé au cours d’une conférence de presse, à Dakar.

« Nos données personnelles sont à disposition à tout moment et c’est pour cela que l’État doit et veut vous protéger, mais ceci n’est pas suffisant, car il est impératif que la population prenne conscience de ses droits et de ses devoirs », a indiqué Awa Ndiaye.

Malgré le fait que la CDP soit une autorité dépendante des budgets de l’Etat, « elle a un pouvoir très important », en ce qu’elle est par exemple habilitée à écouter « les plaintes » des citoyens pour entreprendre « toutes les démarches possibles pour les régler », a fait valoir sa présidente.

De même, a argumenté Mme Ndiaye, « la CDP met en place des vérifications et sollicite les sociétés qui utilisent des données personnelles à se soumettre la loi ». « En dernier lieu, elle a mis en place une direction d’investigation, qui aura le pouvoir de faire des contrôles sur place pour vérifier si les données déclarées reflètent la réalité des choses », a-t-elle poursuivi.

« S’il y a un blocage entre la commission et une société, alors nous avons le pouvoir de faire deux sanctions », dont une administrative, consistant à suspendre le « traitement des données personnelles jusqu’au moment où cette dernière soit à jour selon les indications de la loi 2008-12 », a-t-elle explique.

La seconde consiste en « une sanction pécuniaire qui varie entre 1 million et 100 millions de francs CFA », a détaillé la présidente de la Commission de la protection des données personnelles (CDP).

IC/BK

Dans la même catégorie