AGP Mandiana/Environnement : Des dispositions à prendre pour diminuer toute forme d’exploitation de l’or pour éviter la dégradation. GNA 350,000 existing ECG customers to benefit from Pokuase BSP GNA Partner with religious groups to attain immunization targets – MCE GNA Political violence due to family breakdown, high unemployment-Survey GNA Mineworkers’ Union calls for free and fair elections GNA Intensify voter education to reduce spoiled and rejected ballots-CCOD GNA ISODEC launches election monitoring portal GNA GJA receives support from Coca-Cola and JN Products APS PLUS DE 17 MILLIARDS POUR LE MINISTÈRE DE LA JEUNESSE APS NÉNÉ FATOUMATA TALL ADMET DES LIMITES DANS LA PRISE EN CHARGE DE LA JEUNESSE

Session extraordinaire de l’AG de l’ONU sur le Covid-19 début décembre


  5 Novembre      15        Santé (8175),

   

Nations-Unies (New York), 05/11/2020 (MAP) – L’Assemblée générale des Nations-Unies a adopté, jeudi, une résolution prévoyant la convocation début décembre d’une session extraordinaire consacrée à la pandémie de Covid-19.

Cette 31è session extraordinaire, qui se tiendra au niveau des chefs d’Etat et de gouvernement, interviendra deux mois après la réunion de haut niveau de la 75è session de l’Assemblée générale qui a été aussi dominée par la crise sanitaire que traverse le monde et ses répercussions socio-économiques sur l’ensemble des pays membres.

L’objectif de cette session est de galvaniser une action concertée de la communauté internationale pour vaincre le Covid-19, selon la présidence de l’Assemblée générale.

Intervenant avant l’adoption de la résolution par les Etats membres, le président de l’Assemblée générale, Volkan Bozkir, a souligné que cette session extraordinaire sera « un moment historique et un test pour le multilatéralisme », estimant qu’elle sera « définie par notre action collective sur l’une des questions les plus critiques de notre temps ».

« Il est essentiel que la Session extraordinaire fournisse une plate-forme inclusive qui ait la capacité d’entendre et de répondre aux préoccupations des Etats membres et d’autres parties prenantes, y compris des experts de la société civile, des universités et du secteur privé, pionniers dans le développement de vaccins. À cette fin, la deuxième journée comprendra des panels de dialogue interactifs multipartites sur différents aspects du COVID-19 », a-t-il précisé.

M. Bozkir s’est également dit « convaincu que nous bénéficierons tous d’un échange diversifié d’informations et de points de vue qui nous permettra de faire le bilan des efforts déployés à ce jour, d’identifier les lacunes politiques et opérationnelles et de tracer la voie à suivre » en matière de lutte contre la pandémie.

Dans la même catégorie