MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) APS L’accord de partage gazier entre le Sénégal et la Mauritanie augure un développement du secteur en Afrique (Chambre africaine de l’énergie) ANP L’ambassadeur du Nigéria reçu par le Chef d’État du Niger ANP Maradi: Lancement d’une campagne sur de la planification familiale APS Cité du savoir de Diamniadio, un futur  »écosystème » pour la création d’entreprises et de start-up (Responsable) APS L’État invité à anticiper les pertes d’emplois liés au numérique APS Saint-Louis: Inhumation des quatre pêcheurs retrouvés morts au Cap-Vert APS Médias: Macky Sall plaide pour un message positif sur l’Afrique

Sévérin Boitini dédicace son roman « Le crime du professeur Djounga » à Yamoussoukro


Abidjan, 19 nov 2015 (AIP) – L’auteur ivoirien Sévérin Boitini, 34 ans, a dédicacé mercredi à l’auditorium du Lycée Mamie Adjoua de Yamoussoukro sa deuxième œuvre littéraire intitulée « Le crime du professeur Djounga ».

La cérémonie s’est tenue en présence des élèves amis et parents d’élèves et du directeur régional de l’éducation nationale et de l’enseignement technique Aboulaye Diacko parrain de la cérémonie de dédicace.

Le roman de 155 pages édité par les éditions Matrice s’inscrit dans le cadre de la campagne de sensibilisation « Zéro grossesse en milieu scolaire ».

« Il a été inspiré par le décès d’une jeune élève de moins de 15 ans arrivée moribonde, presque en putréfaction, au centre hospitalier régional (CHR) de Yamoussoukro », a confié l’auteur, par ailleurs chef du personnel du CHR de Yamoussoukro.

Dans son ouvrage, Sévérin Bouatini fait une incursion dans le milieu scolaire et dénonce les nombreux cas de grossesse constatés dans les établissements primaires et dans les lycées et collèges.

« Le crime du professeur Djounga » met en scène la belle Marie Merveille, élève studieuse victime de harcèlement de son professeur. Abandonnée par des parents démissionnaires, la jeune fille sous le poids de la misère et de la souffrance, finit par céder aux avances de son professeur qui abuse d’elle. L’œuvre prend fin de façon dramatique avec la mort de Marie Merveille suite à un avortement.

« C’est une manière d’éveiller les consciences », a précisé l’écrivain, avant d’inviter toute la société ivoirienne principalement les élèves et leurs parents ainsi que les enseignants et l’État à prendre chacun ses responsabilités afin d’initier des stratégies de lutte pour la protection des élèves surtout les jeunes filles des « prédateurs ».

Né en 1981 à Koboko, dans la sous-préfecture de Gouméré (nord-est, région du Gontougo), l’auteur de « Deux hommes, une grossesse », est juriste de formation, attaché administratif, breveté de l’ENA. Il est célibataire et père d’une fille.

nam/akn/cmas.

Dans la même catégorie