APS SENEGAL-ECONOMIE-LEGISLATIONS / Des journalistes sensibilisés sur les mécanismes alternatifs de règlement des litiges économiques et financiers AIB Burkina : 2024, une année d’espoir pour la reconquête totale du territoire. MAP Sénégal: démantèlement de nombreux sites d’orpaillage dans l’Est du pays MAP Présidentielle au Sénégal: la date du 2 juin a été proposée après examen de toutes les contraintes (ministre de l’Intérieur) MAP Nairobi: Participation active du groupe OCP à l’ANUE-6 MAP Afrique du Sud: trois morts dans une fusillade à Johannesburg (police) MAP Burkina : 2024, une année d’espoir pour la reconquête totale du territoire (ministre) MAP Soudan: La Mission onusienne achève son retrait MAP Le président nigérian inaugure la deuxième ligne du train urbain de Lagos MAP Sénégal: création d’un front commun pour la tenue de la présidentielle avant le 2 avril

Sierra Leone: les affrontements de dimanche à Freetown, « une tentative avortée de coup d’Etat » (autorités)


  28 Novembre      25        Securité (2935),

 

Freetown, 28/11/2023 (MAP)  Les affrontements survenus dimanche dans la capitale sierra-léonaise Freetown ont été causés par une « tentative avortée de coup d’Etat », a indiqué, mardi, le ministre de l’Information, Chernor Bah.

Il s’agissait d’une « tentative avortée de coup d’Etat visant à attenter et à renverser le gouvernement démocratiquement élu de la Sierra Leone », a dit le ministre devant la presse.

« Nous avons ouvert une enquête pour une tentative de coup d’Etat qui a échoué », a dit, pour sa part, le chef de la police William Fayia Sellu, cité par des médias. « Un groupe de gens a tenté de renverser le pouvoir en place en utilisant la force », a-t-il ajouté.

« Nous continuons à traquer ceux qui ont tenté de renverser par la force une autorité légitime », a souligné le chef de la police.

La police sierra-léonaise a publié mardi les photos et les identités de 34 hommes et femmes recherchés en lien avec ces affrontements.

Parmi les 32 hommes et deux femmes présentés comme « fugitifs » figurent des soldats et des policiers en activité ou à la retraite et des civils, selon la police locale.

La capitale Freetown a connu dimanche plusieurs heures de confrontation armée entre les forces de sécurité et des inconnus qui ont tenté de forcer une armurerie militaire. La prison centrale et d’autres établissements pénitentiaires ont été également pris d’assaut et des dizaines de détenus semblent s’en être échappés, selon des médias.

Les affrontements ont fait 21 morts, dont 14 soldats et trois assaillants, a déclaré le ministre de l’information, précisant que treize militaires et un civil suspectés d’être impliqués dans cette tentative sont en détention.

Un couvre-feu national est instauré de 21H00 à 06H00 (locales et GMT) jusqu’à nouvel ordre, avait annoncé le gouvernement.

Dans la même catégorie