ANP Niger : 4 militaires tués dans l’explosion d’un engin improvisé dans la région de Diffa AIP Inter/ La Jordanie, un des premiers pays à vacciner les réfugiés contre le Covid-19 AIP Un bâtiment de trois classes officiellement remis à l’EPP de N’Guettiakro AIP Le préfet de Bondoukou prône des élections législatives apaisées AIP Instauration des ‘’Palmes Benson d’Or’’ pour la culture et l’audiovisuel AIP Une journée carrière organisée au collège catholique Notre Dame d’Evron de Lakota AIP Des acteurs communautaires sensibilisés sur la désinformation liée au processus politique AIP Le NDI déplore la désinformation en ligne avec incidence hors ligne pendant la période électorale ACAP Le Gouvernement encourage la population de Bangui à vaquer librement à leurs occupations ANP Le Ministre de l’Enseignement Supérieur en visite de prise de contact dans la région de Tillabéri

Signature d’un accord de construction d’une raffinerie à Pointe-Noire


  26 Novembre      24        Environnement/Eaux/Forêts (2394),

   

Brazzaville, 26 Novembre (ACI) – Un accord visant la construction d’une nouvelle raffinerie à Pointe-Noire, en vue de la valorisation des ressources d’hydrocarbures et l’augmentation du volume de production des produits pétroliers finis, vient d’être signé à Brazzaville, entre le Congo et la Chine, rapporte une bonne source.

Il s’agira de créer de la valeur en transformant localement le pétrole et autres hydrocarbures liquides et gazeux bruts en produits finis de bonnes qualités, selon les termes de l’accord qui sera soumis prochainement à l’approbation du Parlement. La fin des travaux de construction de cette raffinerie par la société chinoise Beijing Fortune Dingheng Investment est prévue pour 2023.

L’accord a été paraphé le 24 novembre dernier du côté congolais par le représentant de la société chinoise Beijing Fortune Dingheng Investment, M. Sen Shao et pour la partie congolaise par le ministre des hydrocarbures, M. Jean- Marc Thystère Tchicaya.

Pour M. Thystère Tchicaya, la création de cette raffinerie a comme valeur ajoutée la création d’emplois directs et indirects et l’augmentation du volume des produits pétroliers à l’exportation. Elle permettra de résoudre le problème lié aux pénuries de carburants dans le pays.

L’installation d’une raffinerie complexe d’une capacité nominale de raffinage de 2.500.000 tonnes métriques par an, va répondre à la demande sans cesse croissante du pays et de la sous -région en produits pétroliers finis, a indiqué le représentant de la société chinoise Beijing Fortune Dingheng Investment, M. Sen Shao.

Selon M. Sen Shao, le modèle- type est celui d’une raffinerie modulable dont les produits finis seront principalement les essences et les gasoils de qualités supérieures, le gaz de pétrole liquéfié, les fiouls légers, les pétroles lampant ».

La présence des ministres d’État, ministre de l’Économie, de l’industrie et du portefeuille public, Gilbert Ondongo, du ministre des Zones économiques spéciales Gilbert Mokoki et le ministre délégué au Budget Ludovic Ngatsé, montre la volonté politique et l’intérêt que la République du Congo accorde à ce projet d’implantation d’une raffinerie dans la zone économique spéciale de Pointe- Noire.

Dans la même catégorie