ANP Réunion du comité de Pilotage du suivi de la mise en œuvre de la stratégie Nationale de lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées au Niger APS Coupe du monde des clubs: Al-Hilal en finale APS Le DG de la SN-APS participe par visioconférence à un festival documentaire chinois APS La SONACOS va dégager  »10 à 13 milliards de FCFA » pour la prochaine campagne de commercialisation (DG) APS Pape Mamadou Sy rêve de signer un contrat professionnel avec un grand club MAP RDC: trois manifestants tués lors de l’attaque d’un convoi de l’ONU (MONUSCO) MAP RCA: Plus de 400 millions de dollars nécessaires pour répondre aux besoins humanitaires en 2023 (ONU) MAP Institut Mohammed VI pour la formation des Imams, Morchidines et Morchidates : 2.798 bénéficiaires issus de pays africains (ministre) MAP L’Angola et l’Espagne renforcent leur coopération bilatérale MAP Mali: deux policiers et un gendarme tués dans l’Ouest du pays

Signature d’un protocole d’entente pour la construction d’un Datacenter


  23 Novembre      79        Economie (17267), Technologie (781), Télécom (73),

   

Brazzaville, 23 Novembre (ACI) – Le ministre des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique, M. Léon Juste Ibombo, et le Président directeur général (Pdg) de la société Casimir Network, M. Jean Michel Casimir, ont signé le 22 novembre à Brazzaville, un accord de partenariat pour favoriser la transformation numérique, la construction et l’opérationnalisation d’un Datacenter.

A travers cette coopération, les deux parties vont combiner leurs efforts, leurs compétences et leurs connaissances techniques pour la construction de cette infrastructure et l’hébergement des serveurs des services de la Blockchain. Il s’agira de décentraliser une partie du minage mondial concentré en Amérique du Nord. Cette décentralisation va permettre au Congo d’être autonome au niveau du digital.

Cet accord de partenariat permettra également le transfert des compétences en matière d’exploitation du Datacenter de ce type et la formation des talents locaux sur les technologies émergentes telle que la Blockchain. Il permettra aussi le développement des programmes de Cyber sécurité et la protection des données à caractère personnelle, en rapport avec la mise en œuvre de ce Datacenter et le soutien de la recherche ainsi que le développement du Centre africain de recherche en intelligence artificielle (Caria).

Dans son mot de circonstance, M. Casimir a dit que le choix du Congo parmi le Maroc et l’Afrique du Sud s’explique par la réaction rapide et l’avis des clients qui acceptent de venir dans ce pays en raison de la stabilité de l’économie, du gouvernement et de sa politique. Aussi, il a fait savoir que le Congo offre de l’énergie verte par le barrage électrique qui est un avantage pour cette société.

Selon lui, au début de l’année 2023, sa société va procéder à l’installation de quelques machines pour évaluer les besoins techniques. A partir de septembre prochain, a-t-il poursuivi, interviendra la finalisation et le lancement de l’opération.

Par ailleurs, il a fait savoir que le manque d’un centre de données de Blockchain a poussé sa société de venir en Afrique, par rapport à la pression des grandes entreprises mondiales qui veulent s’y établir. La société canadienne Casimir Network œuvre dans divers domaines, entre autres celui de la communication.

De son côté, M. Ibombo a dit que le centre de données va permettre aux partenaires d’accompagner le pays dans le cadre de l’opérationnalisation du Caria et que le mémorandum de partenariat paraphé va aider à accompagner cette société dans l’implémentation et l’opérationnalisation dudit centre.
De l’avis du ministre en charge du Numérique, cette implémentation va générer plus de 350 emplois.

Dans la même catégorie