MAP Des pays de l’Afrique australe signent l’ »Appel de Tanger » pour l’expulsion de la pseudo « rasd » de l’UA (journal lésothien) APS PIDA : Dakar2 liste des mesures concrètes à prendre pour le financement des projets APS Le déficit infrastructurel réduit la productivité de 40% (Premier ministre) MAP « Appel de Tanger »: Le processus d’exclusion de la pseudo rasd de l’Union Africaine est initié (média africain) APS A Neuchâtel Xamax, Amadou Dia Ndiaye veut ‘’ouvrir une nouvelle page’’ de sa carrière APS Le pilote du président Houphouët-Boigny donné en exemple à la jeune génération par un journaliste ivoirien APS Amélioration du cadre de vie : 500 jeunes seront recrutés à Kolda (ministre) ANP CHAN ALGÉRIE 2023: le Niger termine 4ème de la compétition ACI Les sénateurs appelés à chercher l’excellence dans les actions de contrôle parlementaire ACI Handball: Younès Tatby confirmé comme sélectionneur des Diables rouges séniors dames jusqu’en 2024

Siguiri/Société : Deux frères périssent dans une mine d’or à Kolenda


  1 Décembre      10        Société (41021),

   

Siguiri, 1er déc. (AGP)- C’est un fait inédit qui s’est produit dans une mine d’or de Kolenda, un district relevant de la commune rurale de Doko, préfecture de Siguiri dans la nuit du mardi, 29 au mercredi 30 novembre 2022.
Selon un membre de la croix rouge locale basée dans la zone, Djanko Dansoko, les deux victimes qui sont d’ailleurs des frères de sang, seraient de nationalité Burkinabé, qui exerçaient le métier d’orpaillage à Kolenda.
Selon les informations recueillies sur les lieux du drame, c’est la pompe de leur moteur qui est tombée en panne dans le puits, c’est ainsi l’un d’entre eux est descendu dans le puits. Ne faisant aucun signe de vie, le second l’a suivi et finalement, ils ont tous perdu la vie par asphyxié dans le puits.
Informés du drame, les autres orpailleurs ainsi que la croix rouge se sont rendus sur les lieux en vue de récupérer les corps des deux (2) victimes.
Après identification, l’une des victimes s’appelle Kafarou Kaboré, âgée de 20 ans et la seconde s’appelle Djibi Kaboré, âgée de 19 ans, tous de même père et de même mère.
Ainsi, les corps de ces deux victimes ont été remis à leurs parents pour inhumation.

Dans la même catégorie