AIP Le leader de l’opposition ougandaise rejette les résultats de l’élection présidentielle AIP Une mission de sensibilisation des parties prenantes sur les enjeux du PAPSE à Bouna AIP L’absence de centre culturel à Bouna constitue une difficulté pour les promoteurs de spectacle (Feature) AIP L’ONG Boby offre kits de vêtements aux nouveaux-nés et à l’école coranique de Gagnoa AIP Le gouverneur du District 403 A2 du Lions Club International effectue une visite de travail à Bouaké AIP Rétrospective 2020: Une nette amélioration au niveau du bitumage des voies dans la région du Tonkpi AIP Un bâtiment du groupe scolaire Libreville de Man décoiffé par le vent AIP Le préfet sortant de Kouto fait ses adieux à ses administrés AIP De nouvelles infrastructures annoncées à Sikensi (Conseil régional) AIP Législatives 2021: La candidature d’Assié Kouassi Marcel (RHDP) exigée par la jeunesse des cantons de Bouaké

SN-APS : LA COMMUNICATION POUR UNE ADHÉSION DE TOUS AU PROJET DE LA NOUVELLE SOCIÉTÉ


  7 Décembre      17        Société (27366),

   

Dakar, 7 déc (APS) – L’atelier d’orientation de la société SN-APS, s’est clos dimanche, sur une recommandation phare : relever le défi de la communication interne pour favoriser l’adhésion de tous les agents de l’entreprise à la réforme en cours.

Ousseynou Fall, contrôleur financier à la présidence de la République, a suggéré la mise en place d’un comité pluridisciplinaire, pour poursuivre la communication interne, en rencontrant toutes les composantes du personnel de l’APS, afin que tous soient imprégnés du contenu de cette restructuration.

’’Nous devons nous mobiliser pour développer une communication interne’’, a dit dans le même sens, le président du conseil d’administration de l’APS, Moustapha Samb, appelant à ‘’développer un patriotisme maison, pour faire bouger les choses’’.

Il estime que ‘’si la communication interne ne marche pas, la communication externe ne marchera pas’’.

Aliou Sarr, du Bureau organisation et méthode (BOM), qui a présenté un rapport d’audit organisationnel de l’APS et des prototypes d’organigrammes pour la future SN-APS, a estimé que la création de ce comité pluridisciplinaire est ’’une urgence’’, durant cette phase transitoire.

Cette instance devrait favoriser l’adhésion des agents de l’APS à cette mutation institutionnelle qu’ils sont appelés à mettre en œuvre.

‘’La société nationale n’est pas une fin en soi, c’est un moyen de développer les choses’’, a-t-il précisé.

Le Directeur général de l’APS, Thierno Birahim Fall a indiqué s’être inscrit dans cette dynamique de communication avec le personnel, dans le cadre de la réforme en cours.

Il a saisi l’occasion pour appeler tout le monde à ‘’laisser de côté les querelles de chapelle’’, pour se retrouver autour de ‘’l’essentiel’’, qui peut faire avancer l’organe de presse.

Selon le Directeur du secteur parapublic, Birahim Guèye, qui a piloté le processus de restructuration de l’APS, l’ensemble des démarches seront bouclées d’ici la fin de l’année, afin que la structure quitte définitivement son statut d’établissement public à caractère industriel (EPIC) pour celui de société nationale.

Après le toilettage des statuts pour les adapter au droit des entreprises, il ne reste plus qu’à aller voir le notaire, a-t-il assuré, rappelant que la création d’une société ne dépasse pas 48 heures.

Ce changement de statut a des implications en termes de capacité de l’agence à mobiliser des ressources pour étoffer son personnel, se doter d’infrastructures, renouveler ses parcs automobile et technologique devenus vétustes.

Le tout dans une optique de maillage du territoire national et de diversification de son offre, en prenant davantage en compte les contenus multimédias, afin que ce média né en 1959, s’adapte au contexte actuel.

Ce qui devrait avoir comme effet induit d’aider la SN-APS à trouver des moyens propres, en entrant de plain-pied dans l’économie numérique.

Dans la même catégorie