GNA ‘Achisco 92′ Group congratulates Mad. Owusu-Banahene, Bono RM designate GNA Police retrieves stolen coffin from burial service GNA Hunger Project Ghana hands over Epicentre to community AIP Côté d’Ivoire-AIP/ L’ONG Verbatims remet deux infrastructures communautaires réhabilitées à Biankouma-village AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Le préfet d’Issia exhorte les acteurs politiques à une campagne apaisée AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La fondation Konrad et le RAIDH appellent les populations de Man à la culture de la paix durant les législatives AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La société civile et le ministère de l’Intérieur appellent les populations de Man à des législatives apaisées AIP Côte d’Ivoire-AIP/Le « One Stop Center » de Bouaké officiellement ouvert AGP Election à la CAF 2021 : cinq candidats lancés dans la course à la présidence AGP Siguiri/ Administration : Prise de fonction du nouveau secrétaire général

Social / Care Bénin/Togo met en service un centre bien équipé au profit des jeunes de la commune d’Adja-Ouèrè


  1 Février      15        Société (29268),

   

Porto-Novo, 1er Fév. 2021 (ABP) – Les responsables de Care Bénin/Togo ont officiellement mis en service vendredi, un centre des jeunes bien équipé à Ikpinlè dans la commune d’Adja-Ouèrè, pour la promotion de la santé et des droits sexuels et reproductifs dans la localité, en présence des autorités politico administratifs, des jeunes et de l’ambassadrice du Royaume des Pays-Bas près le Bénin, To Tjoelker-Kleve.
A cette cérémonie de mise en service du centre des jeunes d’Ikpinlè, dont les travaux de réfection ont coûté environ vingt millions de francs CFA à Care Bénin/Togo, les responsables de ladite organisation ont invité les uns et les autres à jouer leur partition pour que ledit centre soit réellement au service des adolescents et jeunes, afin de changer l’allure que prennent les statistiques, en matière de grossesses précoces et mariages forcés en milieu scolaire et d’apprentissage.
Selon la directrice pays de Care international Bénin/Togo, Joyce Sepenoo, les centres comme celui d’Ikpinlè ont une importance capitale dans le dispositif de résolution des problèmes et préoccupations de la santé sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes. A l’en croire, ce centre est pour les jeunes, et ils ne doivent pas hésiter à le fréquenter. « C’est ici que vous aurez les vraies informations, pas dans la rue, pas avec vos amis, pas sur internet sans guide », a-t-elle lancé aux jeunes à cet effet.
Abondant dans le même sens, l’ambassadrice du Royaume des Pays-Bas près le Bénin, To Tjoelker-Kleve, est revenue sur ce qu’est un centre de jeunes, avant d’indiquer que les services et informations que les jeunes peuvent recevoir de ce centre sont vraiment essentiels pour entre autres, augmenter le respect mutuel entre jeunes filles et jeunes garçons, améliorer l’égalité du genre entre homme et femme, diminuer le taux de grossesses précoces et non désirées, essayer de diminuer le taux de morbidité maternelle et de mortalité maternelle parmi les jeunes filles. L’information de ce centre permettra aussi, de diminuer le mariage des enfants et d’augmenter les connaissances des jeunes sur tous les aspects liés à la vie sexuelle et reproductive, a-t-elle poursuivi.
L’ambassadrice du Royaume des Pays-Bas près le Bénin a par ailleurs, appelé à avoir un dialogue intensif entre les jeunes et les adultes, avec les parents et les enfants, et autres afin de favoriser l’atteinte des objectifs et garantir un avenir meilleur aux jeunes comme on le souhaite. Aussi a-t-elle invité à prendre soin du centre des jeunes mis en service.
Au nom du ministre de la santé, Achille Zoffoun, coordonnateur départemental de la composante hygiène et assainissement de base dans le Plateau, a salué l’initiative qui selon lui, rentre parfaitement dans la politique de l’Etat béninois en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescentes et jeunes. « Le fonctionnement de ce centre des jeunes, viendra à coup sûr, combler un besoin des adolescents, des jeunes de la commune d’Adja-Ouèrè et environs », a-t-il notifié. « Les séances socio-éducatives, qui passent par l’écoute, l’orientation, l’information et l’appui des adolescents et jeunes selon leurs besoins seront d’une grande utilité à ces derniers », a soutenu le représentant du ministre de la santé tout en soulignant que ces activités permettront aux jeunes de devenir des citoyens responsables actifs, capables de réfléchir à déconstruire les préjugés et les normes socio culturelles défavorables à la jouissance de leur droit.
Rappelons que le centre des jeunes d’Ikpinlè dans la commune d’Adja-Ouèrè est construit dans le cadre de la mise en œuvre du projet de promotion de la santé et des droits sexuels et reproductifs (PSDSR) que mène Care Bénin/Togo en consortium avec ABMS et ABPF en partenariat avec l’ambassade du Royaume des pays-Bas.

Dans la même catégorie