GNA Tetteh Quarshie Cocoa Farm receptive facility refurbished GNA GNA staff builds capacity for in-depth Election reportage GNA NDC accuses government of deliberately failing to activate Presidential Transition process GNA Afadjato South, Nkwanta North top open defecation free league table APS LE DÉBAT SUR LA QUALITÉ DU JEU CHEZ LES LIONS EST IMPERTINENT, SELON UN ANCIEN INTERNATIONAL APS NIAMEY PRÊTE À ACCUEILLIR LA 47ÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DE L’OCI ANG Desporto/Morreu Diego Armando Maradona ANG CPLP/Governança de água e os desafios de sustentabilidade debatidos na II reunião dos ministros ANG Covid-19/Erro de fabrico levanta questões sobre testes com vacina da AstraZeneca/Oxford ANG Brexit/Ursula Von Der Leyen não garante que se chegue a acordo com o Reino Unido

Société/ Les Directives volontaires et les enjeux-Défis du foncier en débat à Conakry


  19 Novembre      3        Société (25243),

   

Conakry, 19 nov. (AGP)- Une Réunion d’information et de sensibilisation des acteurs des organisations de la société civile, les journalistes et les communicateurs traditionnels a ouvert ses travaux mardi, 17 novembre 2020 à l’université Gamal Abdel Nasser sur les Directives volontaires, enjeux et défis du foncier, en Guinée, a suivi l’AGP.

La rencontre a été organisée par l’Association de Coopération et de Recherche en Développement (ACORD) en partenariat avec les ministères de la Ville et l’Aménagement du Territoire et de l’Agriculture.

Force est de reconnaitre que le bilan de 28 ans de mise en œuvre du Code Foncier et Domanial démontre cependant que de nombreux défis restent encore à être relevés en vue d’asseoir une véritable gouvernance responsable et durable des ressources foncières. Les autorités et les structures en charge de la mise en œuvre du Code Foncier Domanial ne parviennent notamment pas à empêcher l’occupation anarchique et la vente illicite des terres publiques et pastorales.

C’est ainsi que les achats de domaines de l’Etat, et de terres agricoles et pastorales par des spéculateurs fonciers sont de plus en plus importants.

Durant deux jours donc, la trentaine de participants essentiellement constitués des représentants des médias et des communicateurs traditionnels et des organisations paysannes s’est penchée sur toutes les questions liées à la gestion du foncier en Guinée notamment la gouvernance foncière responsable, les enjeux et les défis de cette gouvernance, le code des collectivités locales en lien avec le foncier, la présentation de l’analyse des textes législatifs et réglementaires et des processus sectoriels en cours sur le foncier et les directives volontaires pour une gouvernance foncière responsable des régimes fonciers.

De façon globale la réunion a pour objectif d’informer et de sensibiliser les journalistes, les communicateurs traditionnels sur les enjeux et défis du foncier, les Directives volontaires, les objectifs et résultats attendus des états généraux en Guinée.

Et de façon spécifique, la rencontre vise à renforcer les capacités des participants sur les Directives volontaires et le code foncier et domanial, partager sur les objectifs et résultats attendus des états généraux sur le foncier en Guinée mais aussi et surtout échanger sur un mécanisme de collaboration pour une meilleure diffusion des instruments juridiques et règlementaires sur le foncier par divers canaux de communication.

Il faut rappeler que le problème de gestion du foncier en Guinée, particulièrement en milieu rural, est complexe par la cohabitation de la tenure foncière traditionnelle et du droit dit moderne pratiqués par les différentes communautés rurales.
Près d’une décennie sous l’influence des facteurs liés au changement de régime politique, à l’expansion démographique, à l’augmentation des effectifs du cheptel, à l’élargissement des rapports marchands, à l’apparition d’un marché foncier lucratif, au développement des investissements durables en agriculture et à l’intensité des activités minières artisanales, semi-industrielles et industrielles, ces questions sont encore rendues plus brulantes.

Ces dernières décennies se caractérisent par une pression plus forte sur les terres et les ressources naturelles, d’où une compétition croissante favorisant des conflits fonciers réguliers et parfois violents.

A la fin des travaux ponctué de débats et des éclaircissements les questions liés au thème, les participants ont étés informés et sensibiliser sur les enjeux et défis sur le foncier en Guinée, les Directives volontaires et le code foncier et domanial, les objectifs et résultats attendus des prochaines états généraux sur le foncier ont été largement partagés entre les participants et les facilitateurs en vue de la mise en œuvre d’un mécanisme de collaboration pour une meilleure diffusion des questions foncières par les canaux de communication.

Dans la même catégorie