ANP L’ambassadeur du Nigéria reçu par le Chef d’État du Niger ANP Maradi: Lancement d’une campagne sur de la planification familiale APS Cité du savoir de Diamniadio, un futur  »écosystème » pour la création d’entreprises et de start-up (Responsable) APS L’État invité à anticiper les pertes d’emplois liés au numérique APS Saint-Louis: Inhumation des quatre pêcheurs retrouvés morts au Cap-Vert APS Médias: Macky Sall plaide pour un message positif sur l’Afrique NAN Nigerian Army destroys bandits’ camp in Zamfara, Northwest Nigeria NAN Abuja chamber calls for strengthening of Nigeria-India economic ties MAP Rwanda : 14 mineurs tués dans l’éboulement d’une mine dans l’est du pays ATOP UNE JOURNEE PORTE OUVERTE SUR LA GEOGRAPHIE A L’UNIVERSITE DE KARA

Société / Les maires du Couffo et leurs adjoints sensibilisés sur la loi 2009-09 du 22 mai 2009


Porto-Novo, 04 Avr. (ABP)– Une délégation de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) conduite par le commissaire du gouvernement près la CNIL, Mme Félicité Talon Ahouandogbo, a sensibilisé mercredi à la salle de conférence de la préfecture d’Aplahoué, le personnel de la préfecture, les maires du Couffo et leurs adjoints sur la loi n°2009-09 du 22 mai 2009 portant protection des données à caractère personnel en République du Bénin.

A en croire le commissaire du gouvernement près la CNIL, la séance de vulgarisation vise à amener les membres des administrations et les élus communaux à s’imprégner de l’existence de la loi n°2009-09 du 22 mai 2009 portant protection des données à caractère personnel en République du Bénin.

Mise en vigueur depuis 2009 suite à quelques incidents sur lesquels l’on ne peut plus revenir, cette loi a pour but de protéger les données à caractère personnel recueillies dans le cadre du COS LEPI et autres.

Pour Mme Félicité Talon Ahouandogbo, cette loi est d’une importance capitale puisque, explique-t-elle, « tous les jours et au niveau de l’administration centralisée ou décentralisée, nous manipulons les données des autres qu’il faut protéger, préserver la vie privée des gens, préserver les droits de l’homme et préserver l’intimité ».

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication et l’informatique, a expliqué Mme Talon Ahouandogbo, prennent le pas et les jeunes notamment sont devenus fans des réseaux sociaux sans connaître les dangers réels de l’utilisation de l’informatique.

Elle a aussi saisi l’occasion pour exhorter les utilisateurs des téléphones androïd à prendre le temps de mieux connaître la finalité des différents programmes offerts avant de s’inscrire. « Que les utilisateurs de téléphones androïd ne prennent pas des photos tendancieuses, ne s’échangent pas des messages tendancieux et que les jeunes ne prennent pas des positions ou des photos qui, demain peuvent les nuire dans l’accomplissement de leur vie professionnelle », a conseillé le commissaire du gouvernement près la CNIL.

/CBA/DKJ

Dans la même catégorie