APS MANAGEMENT DE LA SANTÉ : DES MALGACHES EN FORMATION À SUPDECO DAKAR (COMMUNIQUÉ) MAP Burkina : 460 millions $ de la BM pour des projets de développement MAP CEDEAO : le prix du test PCR harmonisé à 50 $ APS DIARRY SOW, RETROUVÉE ‘’SAINE ET SAUVE, PRÉSENTEMENT EN COMPAGNIE DE SON PARRAIN’’ GNA Restrict numbers at Rawlings’ funeral- GMA GNA Emergency Operation COVID-19 Centres in three regions to be strengthened MAP Le Fonds ACP de l’UE finance 2 projets de l’AUF pour renforcer la R&I en Afrique subsaharienne MAP Côte d’Ivoire : hommage national aux 4 casques bleus tués au Mali GNA Rawlings lies in state at the Accra International Conference Centre. GNA Institute memorial lectures to honour former President Rawlings-Torgbiga Fugah

Société : Vers la création d’un cadre institutionnel des chefferies traditionnelles au Bénin


  11 Décembre      12        Société (27727),

   

Porto-Novo, 11 déc. (ABP) – Le ministre de la justice et de la législation, Me Sévérin Quenum a lancé officiellement ce jeudi, à Parakou, les travaux de la séance d’opérationnalisation des recommandations issues du forum de 2008 sur les chefferies traditionnelles au Bénin, en présence de plusieurs autorités politico-administratives.
Les travaux de cette séance d’échanges ont pour but de faire la clarification du concept de la chefferie traditionnelle au Bénin, dans la perspective de l’élaboration des textes et de lois régissant la chefferie traditionnelles au Bénin dès l’année 2021.
A cet effet, les participants, constitués des têtes couronnées des différentes cours royales du Bénin, chefs traditionnels et représentants des religions endogènes, ont suivi des communications sur le thème ‘’Vers un statut des chefferies traditionnelles au Bénin’’ sous la coordination du professeur Léon Bio Bigou.
Ce thème, selon le communicateur, intervient non seulement, pour rappeler aux participants le niveau de la mise en œuvre des recommandations issues du forum de 2008 sur les chefferies traditionnelles au Bénin, mais aussi, pour clarifier la hiérarchisation de la chefferie traditionnelle au Bénin, dans le but de prendre des décrets d’application des textes et de lois régissant le statut des chefferies traditionnelles au Bénin.
Pour le ministre de la justice et de la législation, la chefferie traditionnelle, depuis l’époque coloniale et l’indépendance du Bénin, évolue malheureusement presque quasiment dans un vide juridique en absence de règles formelles pour l’organiser. C’est pourquoi, explique-t-il, le gouvernement s’emploie à mettre en œuvre des stratégies pour asseoir durablement, un climat de paix et de concorde pour le rayonnement des cultures, des valeurs et des mœurs traditionnelles du Bénin, à travers la présente séance d’échanges.
La 3ème adjointe au maire de Parakou, Alimatou Abdoulaye a salué la tenue de ses assises attendues au lendemain des travaux du forum sur les chefferies traditionnelles en 2008.
La succession des rois au trône entraine des conséquences liées à des pertes en vies humaines parfois au sein des royautés et il est temps, à travers cette séance d’échanges, de penser à hiérarchiser la chefferie traditionnelle au Bénin, d’entretenir les rois, et les former à des fonctions administratives et judiciaires, a-t-elle souligné.

Dans la même catégorie