ANP Le Niger renforce la surveillance de la sûreté nucléaire ANP Niger : La route Hamdara- wacha-Dungass (Région de Zinder)- frontière Nigéria sera bientôt réalisée APS  La filialisation des activités de SENELEC effective en décembre 2023 (expert) APS CHAN 2023 : Pape Thiaw convoque 26 joueurs pour un stage à Toubab Dialaw APS Autoroute à péage Mbour-Kaolack : les travaux exécutés à 20% (gouverneure) APS La parenté à plaisanterie, thème de la deuxième édition du « Festi-Sérère » AIP Côte d’Ivoire – AIP / Ouverture du premier sommet pour la promotion de l’élevage et la garantie de la sécurité alimentaire MAP Burkina: au moins douze personnes tuées dans une attaque terroriste dans le nord MAP Fès: Focus sur les réglementations pour promouvoir l’approche genre dans les médias africains ANP ‘’Nous sommes heureux de constater que le Président est attaché aux valeurs démocratiques, sans lesquelles il n’y aura pas d’Etat de droit’’ (Bâtonnier du Niger)

Somalie: Plus de 500.000 enfants souffrent de malnutrition sévère, selon l’ONU


  4 Octobre      8        Politique (21213),

   

Nations Unies (New York), 04/10/2022 (MAP)- Les Nations Unies ont annoncé, mardi, que plus de 500.000 enfants souffrent de malnutrition sévère en Somalie, confrontée à des périodes successives de sécheresse.

Selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA), les centres de nutrition dans ce pays de la Corne de l’Afrique font état d’une hausse des admissions des enfants souffrant de malnutrition.

« Les centres de nutrition de Jowhar signalent une forte augmentation des admissions pour des cas de malnutrition au cours des deux derniers mois », a indiqué l’agence onusienne dans son dernier rapport de situation, relevant que les évaluations de l’Unité d’analyse de la sécurité alimentaire et de la nutrition – Somalie (FSNAU) constate un taux de malnutrition aiguë sévère de 4,5% dans les communautés agropastorales.

Pour l’agence onusienne, ce chiffre “alarmant” est lié à la flambée des prix des denrées alimentaires et à l’accès limité des populations aux services de santé et de nutrition.

“Même si la famine est évitée, la hausse des taux de mortalité dans de nombreuses régions de Somalie, la grande taille de la population touchée et la durée probable de la crise pourraient conduire à des niveaux cumulés de surmortalité aussi élevés qu’en 2011”, a insisté la branche humanitaire des Nations Unies.

Après l’absence des saisons des pluies depuis fin 2020, qui a anéanti les cultures et le bétail, la Somalie fait face à sa pire sécheresse depuis quarante ans. La population est désormais confrontée à une famine mortelle, a mis en garde l’ONU.

Depuis novembre 2021, date à laquelle la Somalie a déclaré l’état d’urgence face à la sécheresse, le nombre de personnes touchées a plus que triplé pour atteindre 7,8 millions dont plus d’un million sont déplacées.

Selon l’OCHA, au moins 40% de la population devrait être confrontée à une insécurité alimentaire aiguë jusqu’en décembre prochain. “Certaines parties du sud et du centre de la Somalie devraient connaître la famine entre octobre et décembre 2022 si l’aide n’est pas renforcée et maintenue”, a-t-il indiqué

Au total, 6,7 millions de personnes devraient souffrir d’insécurité alimentaire aiguë entre octobre et décembre 2022.

Dans la même catégorie