AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un atelier pour mettre en place une plateforme pour la prévention des conflits agriculteurs – éleveurs à Korhogo AGP Gabon : La présidence promet des poursuites judiciaires contre les auteurs des articles diffamatoires et mensongers sur les institutions ANP Dosso : Les animateurs des médias à l’école des concepts statistiques et de leur utilisation MAP Communiqué du Cabinet Royal ATOP CONSULTATION NATIONALE POUR ELABORATION DE LA VISION POST 2020 DE LA CEDEAO A DAPAONG ATOP 1ERE ÉDITION DE LA JOURNÉE DES ENSEIGNANTS AMBASSADEURS DE LA NON-VIOLENCE : DIX-HUIT ENSEIGNANTS PRIMES AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Plus de 60% des auteurs des VBG sont dans le milieu familial (Déclaration) MAP Burkina : Réélu, Kaboré promet une « concertation permanente » AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le secrétariat général de la Francophonie se félicite de la tenue des élections présidentielle et législatives au Burkina Faso ACI Le Cnef envisage la réforme des sociétés mobilières et immobilières en 2021

Sommet virtuel sur l’augmentation de la violence domestique/familiale pendant la pandémie de Covid-19


  18 Novembre      2        Santé (8103),

   

Conakry, 18 nov. (AGP)-Du 18 au 20 novembre, se tiendra le Sommet international virtuel sur la violence familiale / domestique à l’ère de Covid-19.
Il y aura des experts de tous les continents, parmi lesquels les rapporteurs spéciaux des Nations Unies, Goumbou Boly Barry (droit à l’éducation), Nafissatou Diop (UNFPA), Doubrovka Simonov (contre la violence de genre) et Gérard Quinn (droits des personnes handicapées), entre autres.
Une voix sera également donnée à travers des témoignages enregistrés de personnes qui ont signalé des actes de violence pendant l’isolement.
La réunion est convoquée par le Groupe de travail sur la violence domestique / familiale à l’ère du Covid-19, appartenant à l’Alliance des ONG pour la prévention du crime et la justice pénale basée aux Nations Unies, présidé par le Dr Yaël Danieli, président et fondateur du Centre international pour l’étude, la prévention et le traitement des traumatismes multigénérationnels en héritage.
En raison de l’augmentation des plaintes et des cas de violence dans le monde pendant la pandémie de coronavirus, il existe des populations qui n’ont pas la protection ou l’aide nécessaire pour fuir ces situations à temps. L’objectif du Sommet est d’exhorter les gouvernements locaux, étatiques et fédéraux, ainsi que la société civile, à mettre en œuvre des actions et des politiques pour mettre fin à la violence.
L’événement fait partie du 16 jours d’activisme pour la prévention de la violence basée sur le genre.

Le 18 novembre à 9 heures (heure de New York), le premier panel sur la violence contre les femmes débutera ; à 11 heures, celui pour les personnes âgées ; et à 12 h 25 celle des personnes victimes de discrimination en raison de leur orientation sexuelle et / ou de leur identité de genre.
Le jeudi 19 novembre, les panels aborderont la violence subie par les personnes handicapées et / ou les maladies chroniques ; filles, garçons et adolescents et réfugiés et migrants.
Enfin, vendredi, il y aura des présentateurs tels que l’économiste et professeur de l’Université de Columbia (États-Unis), Jeffrey Sachs ; Victor Ochen, membre de l’Africain Youth Initiative Network (Ouganda) et Patricia Scotland, secrétaire générale du Commonwealth, Nafissatou Diop de l’UNFPA entre autres.

La clôture sera sous la responsabilité du Dr. Danieli et de la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Michelle Bachelet.
L’événement est ouvert au public et les participants peuvent s’inscrire pour participer au Sommet via Zoom sur https://allianceeventhub.org/ ou regarder l’émission sur Facebook.
Le Sommet aura une interprétation simultanée en : espagnol, français, russe et arabe. Les participants pourront également poser des questions aux présentateurs.

Dans la même catégorie