AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les services des eaux et forêts en campagne contre les feux de brousse dans le Poro AIP Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Football: Le Maroc abritera la CAN féminine 2022 AGP Guinée-Politique : Démission officielle du Gouvernement de Dr Ibrahima Kassory Fofana ANGOP MUNDIAL|ANDEBOL: ANGOLA PERDE DIANTE DO QATAR NA ESTREIA GNA Speaker Bagbin condemns unruly parliamentary behaviour APS SÉDHIOU : 42 KILOS DE CHANVRE INDIEN SAISIS À BALMADOU (POLICE) GNA WACCE to empower women against violent extremism GNA NGO supports flood victims in the Upper East Region GNA FDA declares zero tolerance for unregistered products GNA High Court remands man who stabs 19-year-old to death

Son Altesse la Princesse Lalla Zineb reçoit le Président du Ministère Public


  16 Décembre      22        Société (27311),

   

Rabat, 16/12/2020 (MAP) – Son Altesse la Princesse Lalla Zineb, Présidente de la Ligue Marocaine pour la Protection de l’Enfance (LMPE), a reçu, mercredi, au Centre Lalla Meriem des enfants privés de famille à Rabat, le Président du Ministère Public, M. Mohamed Abdennabaoui.

Un communiqué de la LMPE indique que, lors de cette audience, les discussions ont porté notamment sur les moyens à mettre en œuvre pour renforcer les relations de coordination et de coopération entre la présidence du Ministère Public et la Ligue Marocaine pour la Protection de l’Enfance dans les domaines ayant trait à l’amélioration des conditions de placement et de prise en charge des enfants privés de famille et cas sociaux difficiles au niveau des structures d’accueil et d’hébergement implantées dans les différentes régions du Royaume.

Soucieuse d’assurer un accueil décent aux enfants privés de l’environnement familial et de préserver leurs droits fondamentaux, Son Altesse la Princesse Lalla Zineb, a mis l’accent sur la nécessité de formaliser et de simplifier les normes de conduite et de procédures de leur placement, tout en tenant compte de la capacité d’accueil des établissements de prise en charge, de l’âge des enfants, de leur état de santé et de leur situation sociale, ajoute la LMPE.

Outre le volet de prise en charge institutionnelle des enfants privés de famille, Son Altesse, a appelé l’ensemble des intervenants dans le domaine de la protection de l’enfance, à redoubler d’efforts pour simplifier les procédures de la Kafala et à mettre en place des mécanismes de suivi pour s’enquérir de la situation des enfants makfouls après leurs sorties des centres d’accueil et des engagements de parents Kafils au Maroc et à l’étranger, conformément aux lois en vigueur, précise le communiqué.

De son côté, poursuit la LMPE, le Président du Ministère Public, a salué l’engagement de Son Altesse et son combat perpétuel pour l’amélioration des conditions de prise en charge des enfants privés de l’environnement familial ainsi que la mise en œuvre du programme ambitieux de son institution, visant l’augmentation de la capacité d’accueil des structures existantes à travers des projets d’extension et de réalisation des nouveaux centres et complexes sociaux-éducatifs dans les différentes régions du Royaume.

M. Abdennabaoui a en outre réitéré l’engagement de la présidence du Ministère Public à mobiliser tous les moyens nécessaires pour donner une impulsion aux relations de collaboration et de coordination avec les différentes institutions d’accueil de la Ligue et autres acteurs et intervenants dans le domaine, afin de permettre à chaque enfant en situation difficile de bénéficier d’une protection adéquate et d’une prise en charge de qualité, fait savoir la même source.

A l’issue de cette audience, les deux parties ont convenu d’œuvrer conjointement pour intensifier les actions de sensibilisation et d’information des parties prenantes et de la population cible sur les différentes phases du processus de prise en charge des enfants sans protection familiale, à travers des guides et supports d’information, et ce en vue de réaliser les objectifs communs, conformément aux Hautes Orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, visant la promotion de l’enfance et la préservation de ces droits fondamentaux, conclut le communiqué.

Dans la même catégorie