APS COVID-19 : EDOUARD MENDY FAVORABLE À LA BAISSE DES SALAIRES APS COVID19 : DON DE DENRÉES ALIMENTAIRES ET DE PRODUITS PHYTOSANITAIRES AUX POPULATIONS DE PIKINE APS MADIÈNE FALL, UN SPORTIF DANS L’ÂME, FAIT CHEVALIER DE L’ORDRE NATIONAL DU LION APS LES RESTRICTIONS LIÉES AU CORONAVIRUS RENDENT DIFFICILE LA FÊTE DE PÂQUES APS COVID-19 : QUELQUE 45 586 BÉNÉFICIAIRES DE L’AIDE ALIMENTAIRE DANS LE DÉPARTEMENT DE MBOUR APS SÉDHIOU : DES JOURNALISTES ET AGENTS DE SANTÉ SENSIBILISÉS SUR LA PRÉVENTION DU COVID-19 APS AUCUN CAS DE CORONAVIRUS À LA RTS (COMMUNIQUÉ) APS CORONAVIRUS : UNE ORDONNANCE DU CHEF DE L’ETAT POUR RÉGULER LE CHÔMAGE TECHNIQUE ET ÉVITER LES LICENCIEMENTS MAP Coronavirus: une levée hâtive des restrictions pourrait entraîner une résurgence mortelle de la pandémie (OMS) MAP Le GCAM déploie ses agences mobiles pour distribuer les aides étatiques en milieu rural

Sonangol détient désormais 50% du capital d’Unitel


  27 Janvier      14        Entreprises (247),

   

Luanda – La société nationale d’hydrocarbures d’Angola (Sonangol, sigle en portugais) a procédé au rachat l’intégralité de PT Ventures SGPS S.A. (PT Ventures), une société jusqu’alors détenue indirectement par la société brésilienne Oi.

Ce processus d’acquisition permet à la compagnie pétrolière angolaise de détenir désormais 50% du capital de l’opérateur de téléphonie mobile d’Unitel.

PT Ventures est une société portugaise détenant des actions dans deux sociétés angolaises, à savoir ‘‘Multitel – Serviços de Telecomunicações Lda.’’ (40%) (Multitel) et Unitel S.A. (25%) (Unitel).


PT Ventures détient également des droits de crédit sur les dividendes déclarés par Unitel et déjà en souffrance et un ensemble de droits d’indemnisation découlant de la décision finale rendue par un tribunal arbitral, constitué dans le cadre de l’arbitrage initié à la Chambre de commerce internationale (CCI) par PT Ventures contre les autres actionnaires d’Unitel SA.


Selon un communiqué de presse de la compagnie pétrolière angolaise envoyé à l’Angop, l’acquisition impliquait le paiement d’un montant initial de 699 millions de dollars US et un paiement différé équivalent à 240 millions de dollars US.


Cette acquisition par Sonangol a pour objectif principal de permettre la stabilisation et la normalisation des activités de Multitel et Unitel, compte tenu, surtout, de l’importance stratégique de cette dernière pour l’Angola, car c’est le plus grand opérateur de réseaux mobiles du pays, détenant environ 80% du marché des communications mobiles et des données, et est l’un des plus grands employeurs privés du pays.


Au cours des dernières années, Unitel a été impliquée dans un différend entre actionnaires qui entrave l’investissement et le développement de la société, entraînant vraisemblablement une détérioration de sa situation économique et financière, si les conditions permettant de parvenir à un consensus entre actionnaires ne sont pas créées.

Avant l’achèvement du processus d’acquisition de PT Ventures par la compagnie pétrolière angolaise (Sonangol), Unitel avait quatre actionnaires, chacun avec 25% des actions. Il s’agit des sociétés PT Ventures (détenue par brésilien Oi), MSTelecom / Sonangol, Geni (du général Leopoldino do Nascimento) et Vidatel (d’Isabel dos Santos).

Avec cette acquisition, Sonangol espère remplir les conditions pour que la direction d’Unitel puisse approuver le plan d’affaires de l’opérateur, faire les investissements nécessaires et assurer la stabilité et la préservation des emplois.


Il s’agit d’un investissement très attrayant de Sonangol, car PT Ventures, en plus de sa valeur de marché («valeur des capitaux propres»), a le droit de recevoir environ 1,1 million de dollars US de dividendes déclarés par Unitel et déjà en souffrance et ainsi qu’un ensemble de droits à indemnisation résultant de la décision finale rendue par un tribunal arbitral contre les autres actionnaires d’Unitel équivalent à environ 350 millions de dollars US.


Avec une participation indirecte de 25% dans Unitel, Sonangol consolide désormais 50% du capital de la société, ce qui lui confère, aux termes de la convention d’actionnaires existante, le pouvoir de nommer la majorité du conseil d’administration.

Dans la même catégorie