AIP Lancement des activités d’une ONG pour la promotion de la vie saine AIP Don de kits scolaires et de médicaments à des élèves d’Aboisso AIP Des populations sensibilisées à l’utilisation des contraceptifs AIP Le RHDP offre du matériel roulant pour renforcer la mobilité de la coordination régionale du N’zi AIP Visite d’État: Le ministre de l’Hydraulique inaugure le château d’ eau de Zorofla AIP La cohésion sociale et la sensibilisation contre le COVID 19 au centre du Festival « Adayé Kessiè » à Tabagne AIP Une unité de transformation de manioc construite bientôt à Grand-Morié AIP Dix-sept véhicules neufs pour les transporteurs de Divo AIP La jeunesse et la chefferie traditionnelle du Gontougo en mission pour une élection présidentielle apaisée AIP Une exposition tournante pour promouvoir la lecture du coran et livres islamiques à Abengourou

SOULEYMANE ASTOU DIAGNE REVIENT SUR LES AMBITIONS DE SON LIVRE SUR LES ’’DÉFIS ÉCONOMIQUES POST-COVID19’’


  28 Août      8        Economie (9749),

   

Dakar, 28 aout (APS) – L’universitaire sénégalais Souleymane Astou Diagne, dit attendre de son livre ’’Sénégal : les défis économiques post-COVID19’’ qu’il contribue à stimuler la réflexion sur les perspectives qui naîtront de la fin de la pandémie, notamment en termes de densification de la croissance, en partant de ce que le coronavirus a montré « un réel besoin de recentrer la politique économique sur l’humain ».

L’objectif de cet ouvrage de 254 pages (Presses universitaires du Sahel), sorti le 20 août dernier, est « de stimuler la réflexion au niveau national, des décideurs publics, des universitaires, des étudiants, des académiciens, des journalistes et de la classe politique, sur les possibilités que nous offre la reprise post-covid19, en terme de densification de la croissance qui est aujourd’hui en berne », a expliqué l’auteur.

Souleymane Astou Diagne, docteur en économie et maitre de conférences à l’Université de Bambey (centre), a dit avoir essayé de « retracer les défis » qui se présentent au Sénégal dans cet ouvrage, en termes d’accès à l’eau et à l’électricité, après avoir constaté que la COVID19 a montré « un réel besoin de recentrer la politique économique sur l’humain, sur l’homme ».

« L’accès à l’eau, à l’électricité, à la santé et à l’éducation sont aujourd’hui les principaux indicateurs de la santé d’une économie en dehors des indicateurs classiques qu’on a l’habitude de citer », a-t-il avancé.

« Il faut dire que l’efficacité d’une économie se mesure à sa capacité à créer des emplois et à améliorer le bien-être social. Si une économie n’arrive pas à renforcer le bien-être social, alors se poser la question de son inefficacité », a ajouté l’universitaire.

Dans cette perspective, « Sénégal : les défis économiques post-Covid19 » revient sur tous les aspects économiques du Sénégal, sa politique monétaire et budgétaire, la place de son administration dans les politiques publiques, la question de dette, l’ouverture internationale, les PME, le Tourisme.

« Autour de trois chapitres, j’ai essayé du mieux que j’ai pu, de concentrer toute ma réflexion sur les acteurs stratégiques de notre économie nationale », a-t-il indiqué.

Dans la même catégorie