GNA Have faith in God in times of difficulties – Pastor Akresi GNA NIC, MTTD to clamp down on Fake Insurance GNA Kwahu West Business Advisory Centre supports apprentices AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La FESCI décline toute responsabilité dans les actes « ignobles » de violence à Daloa AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le député de Nassian s’enquiert des travaux d’électrification dans des villages du département AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Une pompe hydraulique défectueuse transformée en HVA à Sominassé ANP Le Président de l’Assemblée Nationale du Niger s’entretient avec celui du Parlement de la CEDEAO MAP Kénitra: Rencontre de communication au profit de la communauté marocaine résident à l’étranger APS COVID-19 : 137 NOUVEAUX CAS DONT 72 COMMUNAUTAIRES GNA Group welcomes Mahama’s promise to pay Assembly members

Soutien du gouvernement à la filière cajou à travers des ventes groupées organisées à Séguéla


  6 Juillet      7        Politique (10305),

   

Abidjan, 5 juil 2020 (AIP) – Dans le cadre du plan de soutien du gouvernement à la filière cajou qui rencontre des difficultés face à la crise sanitaire due à la pandémie à coronavirus, COVID-19, trois ventes groupées ont été organisées à Tiesso, dans le département de Kani, ainsi qu’à Bouilla et Bemasso, dans le département de Séguéla.

Au total, près de 115 T de noix de cajou, « bien séchées et bien triées », à raison de 35 T par village, ont pu être collectées de jeudi à samedi par les agents de la Société coopérative des producteurs unis du Worodougou (SCOOP- CAPUWO), en charge de cette campagne lancée dans la région du Worodougou.

« Nous conseillons aux populations des villages voisins de ne pas brader leurs produits parce que le gouvernement arrive là-bas pour acheter. Ils n’ont qu’attendre leur tour », s’est exprimé le chef du village de Bemasso, Koné Médjo, qui a témoigné, tout comme le président de la CAPUWO, Diomandé Ibrahim, toute sa gratitude au gouvernement pour « cette action de grande portée sociale et économique ».

Dans les jours qui suivent, d’autres coopératives, bénéficiant également de subventions du gouvernement, vont parcourir les contrées de la région du Worodougou pour procéder à l’enlèvement des stocks encore disponibles dans les zones de production.

« L’objectif, c’est de soulager les populations. (…) Ce n’est qu’un début et cela va se poursuivre dans le temps », a rassuré, pour sa part, le délégué régional du Conseil du coton et de l’anacarde (CCA) à Séguéla, Coulibaly Yacouba.

D’autres opérations telles celles du GIE-GPA et du CITA avaient été initiées par l’Etat ivoirien pour permettre une rémunération des producteurs au prix homologué de 400 FCFA le kilogramme de la noix de cajou, rappelle-t-on.

(AIP)

Kkp/kp

Dans la même catégorie