ANP 3 Nigériens primés pour leurs projets innovants ANP Appui de la BID de plus 10 milliards FCFA à la filière riz au Niger MAP Attentat de Nairobi: la police arrête la femme et le père du kamikaze MAP Rwanda : M. Aujjar rend hommage aux victimes du génocide de 1994 MAP CIEA à Dakar : appel pour la mise en place des conditions d’une stabilité politique, institutionnelle, et sécuritaire en Afrique AIP Côte d’Ivoire/ La FIRAPE s’implante dans le Worodougou AIP Côte d’Ivoire/ Une randonnée pédestre pour tonifier la santé des populations de Séguéla AIP Côte d’Ivoire/ Des travaux de déguerpissement des artères de N’Douci MAP Le Maroc, “vitrine” africaine dans la lutte contre le chômage MAP Ligue des champions d’Afrique (Gr.A/2è journée): Le WAC s’incline à Pretoria face au Mamelodi Sundowns (1-2)

Sting offre au public de Mawazine un concert spectaculaire en souvenir du bon vieux temps


Par Mohammed Mejdoubi

Rabat, 05 juin 2015 (MAP) – Le célèbre musicien britannique Sting a offert jeudi soir au public de Mawazine un concert spectaculaire en souvenir du bon vieux temps, l’émerveillant avec une voix mélodieuse, une musique sublime et des paroles qui font rêver.

Proposant un mélange magique de pop et de rock, agrémenté par des sons de jazz et des musiques du monde, l’artiste, friand de découvertes et de nouvelles expériences, s’est produit sur la scène de l’OLM Souissi, plongeant la foule dans les univers culturels des pays qui l’ont influencé par leur diversité musicale.

Devant des dizaines de milliers de spectateurs conquis qu’il a salués en arabe avec un « Assalamoualaykoum », Sting, artiste aux multiples distinctions, a entamé sa deuxième participation au festival Mawazine-Rythmes du Monde avec sa chanson « If i ever loose faith in you ».

Majoritairement composé de fans nostalgiques qui ont vécu les années de gloire du groupe « The Police » dont Sting a été la principale star à la fin des années 1970 et au début des années 1980, le public a été gratifié des plus gros tubes de cette formation, notamment « Every little thing she does is magic », « Walking on the moon », « Message in the Bottle », « So lonely », ou encore « When the world is running down ».

Sting, qui s’était lancé dans une carrière solo depuis la fin des années 1980, a ensuite interprété avec brio un florilège de ses chansons qui lui ont permis de gagner de nombreux prix, notamment 10 Grammy Awards, comme « Englishman in New York », « Shape of my heart », « Field of gold », « Desert Rose » issue d’une collaboration avec Cheb Mami, ainsi que « Heavy cloud no rain » dont le refrain a été repris en chœur par le public.

La star britannique qui a été acclamée et applaudie tout au long de la soirée par le public, a choisi l’émotion pour conclure son concert exceptionnel, avec la chanson « fragile ».

Le musicien britannique avait affirmé, lors d’une conférence de presse avant son concert, que son répertoire est ouvert à toutes les musiques et toutes les influences, notamment les rythmes arabes et nord-africains.
Il avait d’ailleurs fait part de son respect pour la culture et l’histoire arabes (art, musique, philosophie), considérant que c’est un « grand honneur » de pouvoir se produire dans le monde arabe qui reste « une expérience très excitante ».

Sting avait clôturé en beauté la 9ème édition du Festival Mawazine en 2010 accompagné par l’Orchestre Symphonique Royal.

De son Newcastle natal, Sting qui est à la fois compositeur, chanteur, acteur, auteur et militant, avait rejoint la ville de Londres en 1977, dans laquelle il formera le groupe The Police avec Stewart Copeland et Andy Summers.

Depuis 1989, Sting a enregistré 14 albums en solo et été récompensé de 10 Grammy Awards, deux Brits, un Golden Globe, un Emmy, 3 nominations aux Oscar, un Billboard Magazine’s Century Award et un MusiCares 2004 Person of the Year.

Egalement membre du Songwriters Hall of Fame, Sting a reçu les honneurs du Kennedy Center en décembre 2014. Il a vendu un total de près 100 millions d’albums entre sa carrière avec The Police et sa trajectoire en solo. Sting a joué dans plus de 15 films et écrit 2 ouvrages dont Broken Music.

FO—TRA.
TI.

Dans la même catégorie