MAP Accra: La Cédéao décide de maintenir la suspension de la Guinée de toutes ses instances et réclame la tenue des élections dans un délai de six mois (Communiqué) MAP Neuf civils tués dans une frappe aérienne au Nigeria (officiel) MAP Guinée: fin du premier épisode du virus de Marburg en Afrique de l’Ouest (OMS) MAP Le gouvernement éthiopien appelle à une action immédiate pour ramener une centaine de camions pas revenus du Tigray GNA ASF Outbreak: Over 200 pigs dead, seven farms affected GNA Felix Annan ends 10-year stay with Kotoko APS AFROBASKET 2021 : LES LIONNES ENTRENT EN LICE FACE À LA GUINÉE, SAMEDI APS CORONAVIRUS : 01 DÉCÈS ET 26 NOUVELLES INFECTIONS ANNONCÉS INFORPRESS São Vicente: Presidente da UCID volta a apelar para mudança de medida de coacção de Amadeu Oliveira “que está doente” INFORPRESS Futebol: Cabo Verde mantém-se no 77º lugar do ranking da FIFA

Stop Covid-19 : Lancement de la campagne de sensibilisation contre les violences faites aux femmes et filles


  19 Novembre      30        Société (35713),

   

Conakry, 19 nov. (AGP)- La mairesse de la commune de Kaloum, Mme Camara Hadja Aminata Touré a procédé jeudi, 19 novembre 2020, à Kaloum au lancement officiel de la campagne de sensibilisation contre les violences faites aux femmes et filles en temps de Covid-19.

La mise en œuvre de ce plan social de riposte au coronavirus, composante sociale est initiée par le Ministère des Droits et l’Autonomisation de la Femme avec un accompagnement financier du Fond des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF).

Dans les cinq communes de Conakry, la sensibilisation sera faite sur le terrain par une ONG de jeunes filles composées de 250 femmes et filles formées à l’occasion afin de sensibiliser non seulement les communautés et les populations sur les questions de violences basées sur le genre mais aussi, sur la promotion du leadership des femmes et des filles.

S’agissant du déploiement de ces femmes et filles sur le terrain, des consignes et des orientations ont été données par la mairesse de Kaloum qui a dénoncé le fait que certaines femmes et filles leaders présentes ne portent pas de masques faciaux. Elle a également critiqué le non-respect des mesures barrières dans la lutte contre la Covid-19.

Pour Aminata Touré, ces femmes et filles leaders devraient être les premières à appliquer ce qu’elles doivent communiquer.

«Vous avez été choisies certainement parce que dans les quartiers, dans les communes vous êtes des personnes responsables auxquelles on fait confiance. Donc, votre choix n’est pas fortuit. Ce choix donc, vous devez pouvoir l’honorer c’est-à-dire en communiquant dans le bon sens et en donnant du bonheur autour de vous », a conclu la Mairesse.

Dans la même catégorie