NAN Commission, NGO train youths on peace building NAN Nigerian develops app connecting Africa, Japan NAN Securing Information System, a must for service delivery, says NITDA ACI CONGO : LE ROTARY CLUB INVITE LES JEUNES DE LA RDC ET DU CONGO A DEVENIR DES LEADERS ACI CONGO : SIGNATURE DE TROIS CONVENTIONS DE FINANCEMENT POUR 21 GROUPES DE PRODUCTEURS NAN Nigeria loses 300,000 tonnes of sugar to smugglers annually — Dangote NAN FRSC warns personnel against delay in response to distress calls ANP Modernisation Etat : adoption d’une loi modernisant le système de l’état civil au Niger ANP Niger : un atelier bilan du 4ème recensement général de la population et de l’habitat en prélude au 5ème RGPH en 2021 NAN BNHA approves Ortom’s request to appoint 26 Special Advisers

Table ronde sur le numérique : un partenariat entre le FGIS et  »Transfer to » a scellé les travaux


  23 Décembre      35        Economie (23949), Téchnologie (947),

   

LIBREVILLE, 23 DEC 2016 – (AGP)-La table ronde de l’économie numérique, qui s’est tenue du 21 au 22 décembre, sous le thème « comment optimiser le potentiel du numérique au Gabon », s’est achevée par la signature de partenariat entre le Fonds gabonais d’investissement stratégique (FIGS) et Transfer To, une entreprise du secteur basée à Dubaï, ainsi que de plusieurs recommandations.

La signature de la convention entre le Fonds gabonais d’investissement stratégique (FIGS) et Transfer To, matérialise les objectifs poursuivis par les présents travaux. Mettant en relation des acteurs évoluant dans le même domaine et établir des synergies de coopération. Ceci, en vue de contribuer fortement à la valorisation du potentiel numérique dans l’économie nationale.

Dans cette perspective, un plan d’action pour la dynamisation de l’écosystème a été formulé, sous forme de plusieurs recommandations par les participants, ayant sollicité entre autres, l’amélioration des conditions de création des entreprises spécifiques du secteur, la sécurisation, la création des idées, tout en favorisant l’accès entre les marchés publics.

Le ministre de l’Economie numérique, Alain Claude Bilié-By-Nzé a rappelé la volonté des autorités gabonaises de vulgariser l’accès à un grand nombre. Aussi, a-t-il annoncé, la mise en place d’un comité de suivi, composé des acteurs concernés.

Pour sa part, la représente l’Union internationale de télécommunication (IUT), Sophie Madden a indiqué que l’évolution des marchés, dans ce secteur, ouvre des opportunités et participe à l’amélioration de l’offre des services, laquelle passe par la qualité du réseau.

Les acteurs impliqués ont donc été invités à soutenir au mieux le domaine des innovations qui contribuent à la dynamique des économies. A cet effet, l’exemple du Nigéria, où la création des chaînes de films, a permis de booster l’économie, notamment par la création de nouveaux emplois.

ERAM/FSS

Dans la même catégorie