APS NAVIGABILITÉ DU FLEUVE SÉNÉGAL : LE FINANCEMENT DE 475 MILLIONS D’EUROS SUR LE POINT D’ÊTRE BOUCLÉ APS BEC-DE-LIÈVRE : UNE TRENTAINE DE PATIENTS OPÉRÉS GRATUITEMENT À THIÈS APS OUVERTURE À DAKAR DE LA SESSION DU CONSEIL DES MINISTRES DE L’UEMOA MAP M. Hilale plaide pour une action urgente et adéquate pour atténuer les effets des crises humanitaires MAP Ouverture à Marrakech des travaux de la 20è réunion du MCR-Afrique MAP Forum Crans Montana : Un message clair du Maroc, ce siècle doit être celui de l’Afrique (cabinet conseil danois) APS APRÈS 2008, KOTO DEVANT LE DÉFI DE QUALIFIER UNE SÉLECTION SÉNÉGALAISE CONTRE LE SYLI APS L’OMVS SOUHAITE RENFORCER SA DYNAMIQUE AU NIVEAU DES ETATS (HAUT COMMISSAIRE) AGP Conakry: Fin des travaux des journées nationales de Concertation sur le HADJ APS SADIO MANÉ : « LA COMPARAISON AVEC SALAH EST GÊNANTE »

Table ronde sur le numérique : un partenariat entre le FGIS et  »Transfer to » a scellé les travaux


  23 Décembre      30        Economie (22887), Téchnologie (909),

   

LIBREVILLE, 23 DEC 2016 – (AGP)-La table ronde de l’économie numérique, qui s’est tenue du 21 au 22 décembre, sous le thème « comment optimiser le potentiel du numérique au Gabon », s’est achevée par la signature de partenariat entre le Fonds gabonais d’investissement stratégique (FIGS) et Transfer To, une entreprise du secteur basée à Dubaï, ainsi que de plusieurs recommandations.

La signature de la convention entre le Fonds gabonais d’investissement stratégique (FIGS) et Transfer To, matérialise les objectifs poursuivis par les présents travaux. Mettant en relation des acteurs évoluant dans le même domaine et établir des synergies de coopération. Ceci, en vue de contribuer fortement à la valorisation du potentiel numérique dans l’économie nationale.

Dans cette perspective, un plan d’action pour la dynamisation de l’écosystème a été formulé, sous forme de plusieurs recommandations par les participants, ayant sollicité entre autres, l’amélioration des conditions de création des entreprises spécifiques du secteur, la sécurisation, la création des idées, tout en favorisant l’accès entre les marchés publics.

Le ministre de l’Economie numérique, Alain Claude Bilié-By-Nzé a rappelé la volonté des autorités gabonaises de vulgariser l’accès à un grand nombre. Aussi, a-t-il annoncé, la mise en place d’un comité de suivi, composé des acteurs concernés.

Pour sa part, la représente l’Union internationale de télécommunication (IUT), Sophie Madden a indiqué que l’évolution des marchés, dans ce secteur, ouvre des opportunités et participe à l’amélioration de l’offre des services, laquelle passe par la qualité du réseau.

Les acteurs impliqués ont donc été invités à soutenir au mieux le domaine des innovations qui contribuent à la dynamique des économies. A cet effet, l’exemple du Nigéria, où la création des chaînes de films, a permis de booster l’économie, notamment par la création de nouveaux emplois.

ERAM/FSS

Dans la même catégorie