GNA Impact of COVID-19 reinforces gender inequality-World Bank GNA Chadian Referee to handle Ghana/Cameroon CAF Under-20 game GNA Ghana’s Alex Kotey gets a CAF appointment GNA Mensah’s solitary strike for Hearts sinks Liberty Professionals GNA Hearts Board unhappy with the resignation of NCC Chairman Inforpress Parque automóvel de Cabo Verde cresce 24% em cinco anos e actualmente comporta 81.000 veículos GNA Amputee teams receive support through “Betway Up” programme GNA Black Stars resume training ahead of AFCON qualifiers GNA Wakaso, Boateng called to join Black Stars for AFCON qualifiers Inforpress Tourist Association of Fogo, City Halls and Tourism Fund celebrate agreement for mobile mapping of the island

TCHAOUDJO : DEUX STRUCTURES D’ACCUEIL POUR ENFANTS VISITEES PAR LA MINISTRE DE L’ACTION SOCIALE


  3 Février      14        Société (29173),

   

Sokodé, 3 fév. (ATOP) – La ministre de l’Action sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, Mme Adjovi Lonlongno Apédo-Anakoma a visité deux centres d’accueil pour enfants orphelins et abandonnés, le lundi 1er février à Sokodé.
Accompagnée du préfet de Tchaoudjo, colonel Mompion Matéindou et du directeur régional de l’Action sociale de la Centrale, Agbandao Tchabouè, cette visite a conduit la ministre successivement au centre El Farouk de formation technique et professionnelle et à l’ONG Creuset Togo, un centre d’accueil de protection et de réinsertion sociale des enfants en difficulté.

L’objectif de ces visites est de toucher du doigt les réalités que vivent ces centres en matière d’encadrement et de fonctionnement. Au cours des échanges, des doléances ont été formulées à l’endroit de la ministre. A El Farouk, il s’agit de l’obtention de l’agrément du gouvernement. A l’ONG Creuset, les doléances sont relatives à l’insuffisance de ressources financières pour la prise en charge des enfants et au manque de structure adéquat pour des soins de santé aux pensionnaires. D’autres problèmes liés aux enfants vivant avec un handicap et aux parents des enfants jusqu’ici restés introuvables, ont également été évoqués.
La ministre a saisi cette aubaine pour féliciter et encourager les responsables pour le travail qu’ils abattent pour le bien-être de ces enfants.
« Ce n’est pas facile de s’occuper des enfants dont la place n’est pas dans les centres, mais dans les familles », a fait comprendre la ministre. Elle a rassuré les responsables du soutien de son ministère, du gouvernement et a exhorté les pensionnaires des centres à l’assiduité pour un avenir meilleur de ces enfants.
Mme la ministre a aussi sensibilisé le personnel des deux centres et les pensionnaires sur les mesures de prévention de la COVID-19. « La maladie est réelle et le taux de contamination ne fait que grimper. Le seul moyen de rompre la chaine de contamination est de respecter scrupuleusement les mesures barrières, surtout le lavage des mains, le port de bavettes et le respect de la distanciation », a-t-elle conseillé.
Le centre El Farouk dirigé par Fleh Azzedine est créé le 7 janvier 2002. 231 enfants, tous des garçons, y sont logés. Il est équipé d’un centre médico- social avec une maternité. 91 hommes et femmes animent la vie du centre. El Farouk prévoit construire un autre centre uniquement pour les filles. A part l’éducation et l’alphabétisation, on y pratique l’agriculture et l’élevage.

L’ONG Creuset Togo accueille les enfants dits sorciers, ceux en conflit avec la loi et certains abusés sexuellement. Il est construit sur une superficie de trois lots et accueille actuellement 29 enfants dont 8 filles. Il a démarré ses activités en mai 2006. Il dispose des antennes à Blitta, Kara, Kétao et couvre ainsi trois régions du Togo, notamment les Plateaux, la Centrale, et la Kara. M. Moukpè Essodina Bruno est le directeur exécutif.

Dans la même catégorie