APS UGB : LES ÉTUDIANTS PROTESTENT CONTRE L’INSÉCURITÉ DANS LE CAMPUS APS LA FAO VA METTRE EN ŒUVRE UN PROJET D’INNOVATION AGRICOLE AU SÉNÉGAL APS CONTRE LE CORONAVIRUS, LA VACCINATION ET LE RESPECT DES MESURES BARRIÈRES PRÉCONISÉS INFORPRESS Governo destaca impacto social do programa “Bolsa de Acesso à Cultura” no combate à exclusão social INFORPRESS Ilha do Sal: Artesãs salenses movimentam exposição “Arte no feminino” anunciando o mês da mulher INFORPRESS Câmara da Praia lança candidaturas para financiamento de projectos culturais e criativos INFORPRESS Ordem dos Advogados de África aconselha Cabo Verde a libertar “imediatamente” Alex Saab INFORPRESS Escola Secundária Regina Silva homenageia músico Orlando Pantera INFORPRESS Futebol/ Santiago Norte: Jovem treinador “Maie” comanda Inter Cutelo com olhos postos no título INFORPRESS Câmara da Praia lança candidaturas para financiamento de projectos culturais e criativos

TCHAOUDJO : LE PROJET « PAGE » DANS LE SOUS–SECTEUR SANTE MATERNELLE ET INFANTILE LANCE


  18 Février      16        Economie (11214),

   

Sokodé, 18 fév. (ATOP) – Le Projet  Appui à la Gouvernance Economique (PAGE) en sa composante « Accompagnement des sectoriels dans la réalisation des défis relevés par l’état des lieux dans le sous-secteur de la santé maternelle et infantile dans les cantons d’Aléhéridè, Tchébébé et Bouladè » a été lancé, le mercredi 17 février à Sokodé.

Evalué à 35.000.000 FCFA, ce projet est initié par le ministère de l’Economie et des Finances avec les appuis financiers de l’UE, de l’Association Internationale pour le Développement (IDA), de l’ONG Groupe de Recherche pour le Développement Socio-Economique (GRADSE) en appui au Plan National de Développement (PND) 2018-2022. Il sera opérationnel dans la région Centrale dans 8 villages du canton d’Aléhéridè et 16 villages de celui de Tchébébé ainsi que dans la région de la Kara dans 14 villages du canton de Bouladè.

Ce projet a pour but d’améliorer la gestion des investissements publics et la mobilisation des ressources intérieures. Il vise également à promouvoir le dialogue entre le gouvernement et la société civile et l’accompagnement des OSC dans le suivi de la délivrance des services publics aux populations dans le sous-secteur de la santé maternelle et infantile.

Il s’agit spécifiquement de créer un mécanisme permettant aux citoyens d’exprimer leurs opinions et suggestions concernant les services publics de la santé maternelle ; de permettre aux autorités sanitaires et au personnel soignant d’être bien informés et de prendre l’opinion des usagers dans la réalisation des services publics. Il est aussi question d’utiliser les nouvelles techniques de l’information pour collecter et exploiter les données afin d’aider les citoyens à faire entendre leurs voix.

Le secrétaire de la préfecture de Tchaoudjo, Daro Ouro Akondo Tchagao a exprimé sa gratitude à l’ONG GRADSE et ses partenaires pour leurs actions en faveur du développement et surtout en santé maternelle et infantile. Il a remercié le chef de l’Etat pour son vaste programme de développement des communautés et surtout dans le processus de l’accès et la réduction des coûts liés aux soins de santé.

Pour la coordonnatrice du projet, Mme Félicité Malaba Batchowang plusieurs activités seront menées, entres autres, la mise à niveau des ASC, la sensibilisation de proximité sur les consultations natales et prénatales, la nutrition, la planification, la vaccination et les émissions radiophoniques.

Créée en 1999, l’ONG GRADSE intervient dans la promotion du développement et l’épanouissement intégral des populations rurales. Elle œuvre également dans les domaines de la santé communautaire et agricole.

Dans la même catégorie