AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Journée mondiale du Sida : la population de Transua invitée à se faire dépister AIP Un responsable de la société civile de Bondoukou donne des solutions pour le maintien d’une paix durable en Côte d’Ivoire AGP Gabon: Des tests d’orientation des nouveaux bacheliers 2020 à partir du 07 décembre prochain AGP Gabon: La bonne gouvernance et la lutte contre la corruption évoquées en conseil de cabinet à la Primature AGP Journée mondiale de lutte contre le Sida : 51.000 personnes infectées pour 26.000 sous traitement au Gabon APS PLUS DE 50 MILLIARDS POUR LES PÊCHES ET L’ÉCONOMIE MARITIME EN 2021 ANP Télévision Numérique Terrestre au Niger : Lancement à Tillabéri d’une campagne nationale de sensibilisation ANP Niger : Le Budget général 2021 de l’Etat s’équilibre en recettes et en dépenses à 2.644,53 milliards AGP Gabon : Une partie du commissariat de Police de Mounana emportée par les flammes APS LA JOURNÉE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE SIDA CÉLÉBRÉE AU MONUMENT DE LA RENAISSANCE

TENUE DU CONGRÈS DE L’UNEAC EN JANVIER PROCHAIN


  10 Novembre      6        Arts & Cultures (1300),

   

Brazzaville, 10 Novembre (ACI) – Le président de l’Union nationale des écrivains et artistes du Congo (Unéac), M. Henri Djombo, a annoncé le 9 novembre à Brazzaville, la tenue en janvier prochain du congrès de cette organisation, en vue d’apporter des réformes à ladite institution.

Dans une interview accordée à la presse, le président de l’Unéac a dit qu’«on a besoin d’une organisation forte qui doit être une institution d’utilité publique parce qu’elle regroupe tous les écrivains, tous les artistes dans le but de canaliser les énergies culturelles».

«L’essentiel de la crème culturelle se trouve dans l’Unéac et nulle part ailleurs. C’est seulement dans l’union qu’on peut avoir la force d’agir», a-t-il ajouté.

A cette occasion, M. Djombo a souligné que «notre culture est notre richesse, peut-être la plus grande nous ne nous rendons pas compte, il est temps de l’exploiter».

Il a souhaité que l’on fasse de la culture congolaise un premier produit d’exportation comme les Etats-Unis d’Amérique. Il a suggéré l’organisation des événements culturels majeurs pour développer les talents fédérations par fédérations.

Reconnaissant l’existence des petites associations culturelles qui se créent partout, M. Djombo a fait savoir qu’elles ne peuvent pas prospérer si elles ne sont pas dans un grand ensemble, si elles ne sont pas guidées par les idéologies respectant la politique culturelle du pays.

Dans la même catégorie