GNA NPP delayed Bolga-Bawku-Pulimakom road construction GNA Ghana to host 2021 West Africa Conference on CelebrateLAB GNA Aburihene confers ‘maawerehene’ title on President Akufo-Addo GNA Dr Kingsley Nyarko donates street lights to Kwadaso Municipal Assembly AGP Tournoi UFOA U20 : La Guinée domine la Mauritanie (1-0). AGP Nzérékoré/Insécurité : Cinq bandits présentés aux autorités préfectorales AGP Nzérékoré/Covid-19 : 21 enseignants formés en technique de communication et d’engagement communautaire AGP Guinée/Santé : La prévalence nationale des MGF est de 95% selon l’enquête démographique de Santé Publique de 2018 AGP Guinée/Covid19 : ‘’Des Covid-héros’’ récompensés  par l’Agence More & More APS GESTION DES DÉCHETS : UNE CAMPAGNE POUR UN CHANGEMENT DE COMPORTEMENT LANCÉ À TIVAOUANE

THIADIAYE : MARCHE CONTRE L’ISLAMOPHOBIE ET LES CARICATURES


  7 Novembre      9        Société (25115),

   

Thiadiaye (Mbour), 7 nov (APS) – Une marche de protestation contre l’islamophobie et les caricatures blasphématoires du Prophète a été organisée samedi dans la commune de Thiadiaye (Mbour, ouest) par le Rassemblement des musulmans du Sénégal.

Fortement mobilisés, des hommes, femmes et jeunes, ont voulu, à travers leur marche autorisée, protester contre la publication de ces caricatures blasphématoires par Charlie Hebdo, mais aussi contre la posture du gouvernement français à travers le président Emmanuel Macron, a expliqué l’un des porte-parole des manifestants, Abdoulaye Makhtar Fall.

Dans son discours en hommage à Samuel Paty, un professeur français qui avait montré des caricatures du prophète Mahomet (PSL) lors d’un cours sur la liberté d’expression, le président de la République française avait défendu le droit de publier des caricatures.

’’On juge inadmissible, sous le prétexte de la liberté d’expression, de blesser, d’humilier et d’insulter 1,8 milliards de musulmans à travers le monde. Le prétexte de liberté d’expression est caduc’’, a insisté M. Fall.
s
’’Le gouvernement français et Charlie Hebdo devraient réfléchir avant de sortir des caricatures à caractère blasphématoire à l’égard des musulmans du monde. C’est pourquoi, à travers notre marche, nous avons voulu marquer notre indignation et notre refus face aux propos diffamatoires et blasphématoires contre notre prophète’’, a déclaré Fall.

’’Face à de telles attaques, nous estimons qu’il est tout à fait normal que le gouvernement du Sénégal, à sa tête le chef de l’Etat, le président Macky Sall soutienne les musulmans du Sénégal’’, a poursuivi Abdoulaye Makhtar Fall.

Dans la même catégorie